Le censeur Youtube distingué pour la Liberté d’Expression !

Le censeur Youtube distingué pour la Liberté d’Expression !

Paris Vox – La patronne de Youtube, Susan Wojcicki, a récemment reçu un prix pour la liberté d’expression à l’occasion d’un festival sponsorisé par … Youtube !

Un institut américain, le Freedom Forum (traduire Forum de la liberté), remet chaque année des prix censés récompenser des défenseurs ou promoteurs la liberté d’expression.

Ces prix distinguent ainsi plusieurs personnalités et on peut découvrir l’ensemble du palmarès ici. Parmi les personnes distinguées figure le Général Colin Powell qui restera dans l’histoire pour l’affaire de la fameuse « preuve » de l’existence d’armes bactériologiques en Irak.

Encore plus problématique que Powell, la nomination de Susan Wojcicki, patronne de Youtube, interroge. Youtube est en effet le sponsor « signature » de ce festival sur la liberté d’expression. On peut s’interroger sur la pertinence de décerner un prix à l’un des sponsors. De plus, si on creuse un peu, Youtube censure et bannit des milliers de chaines chaque semaine, notamment celles de personnalités ou de mouvement « non politiquement correct ». Ce qui ne correspond pas vraiment à l’attitude d’un défenseur de la libre expression, à moins que la définition de celle-ci ait changé…

2021 Free Expression Awards Highlight: Susan Wojcicki
Lire cette vidéo sur YouTube.

Les internautes raillent ce choix

L’entretien abordant la libre expression, tenu entre l’organisateur et Susan Wojcicki, a été publié sur Youtube (voir ci-dessus). La vidéo a été vue par plus de 150 000 personnes qui ne semblent guère l’avoir appréciée…

Youtube offre la possibilité aux internautes d’approuver un contenu en appuyant sur le pouce en l’air. À l’inverse, on peut désapprouver le contenu en cliquant sur le pouce qui va vers le bas. Cette vidéo ne fait pas exception et la tendance est clairement au mécontentement. Jugez-plutôt, 152 personnes ont mis un pouce positif contre plus de 44 000 personnes qui ont mis un pouce négatif. Le message est clair, les internautes goutent peu ce prix. La lecture des commentaires, majoritairement en anglais, accréditent ce désamour.