BFM: faites ce que je dis, pas ce que je fais…

BFM: faites ce que je dis, pas ce que je fais…

Paris Vox – Plus de vingt personnes se trouvaient dans un restaurant ouvert de façon clandestine le 24 février. De nombreux clients seraient liés à BFM-TV.

Samedi 24 février, aux alentours de minuit. La police contrôle un restaurant ouvert de façon clandestine. Les clients sont verbalisés. Le patron du restaurant, lui, a été placé en garde-à-vue.

L’hebdomadaire satirique « Le Canard enchaîné » révèle une information assez gênante pour le géant de l’information en continu BFm-TV. En effet, parmi les clients, on trouve outre des journalistes de la chaine, « des cadors de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et un gradé de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, tous des consultants santé de la chaîne ».

Dans la série « faites ce que je dis, pas ce que je fais« , on trouve là un bel exemple qui fera date… Les experts appelant à toujours plus brimer les français et à restreindre leurs libertés semblent ne pas être en cohérence avec leurs recommandations ni très inquiets face au terrible virus…

Tous les articles