Argenteuil  (95) : des tirs de mortier quotidiens

Argenteuil (95) : des tirs de mortier quotidiens

Paris Vox – Un véritable enfer, voilà ce que vivent les résidents de la ZUP d’Argenteuil qui assistent médusés à une multiplication des violences et notamment des tirs de mortiers contre les effectifs de police ou les transports.

Depuis au moins une semaine, des groupes de jeunes voyous prennent quotidiennement à partie les forces de l’ordre. Après de nouveaux tirs, mardi soir, trois d’entre eux ont été interpellés.  Ils sont âgés de 14 à 17 ans et ont été placés en garde à vue.

C’est une véritable ambiance de guérilla qui règne dans cette zone d’Argenteuil. Mercredi dernier, c’est un bus qui avait été pris pour cible par un tir de mortier.

Affrontements entre bandes, confrontations avec la police, dégradations diverses… plus un jour ne se passe  sans que retentissent sirènes de police ou de pompiers venant maîtriser un départ d’incendie et subissant à leur tour des caillassages.

La situation est d’évidence hors de contrôle et les autorités totalement dépassées par cette violence «  gratuite, sans revendication…  »

Certains avancent un lien possible avec la mort, à Poissy, d’Olivio Gomes le mois dernier,  abattu par un policier après une course-poursuite depuis Paris. Le fonctionnaire auteur des coups de feu a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Le fait qu’il soit «  libre  » serait le motif des troubles.

Peu convaincu, un fonctionnaire de police interrogé répond en haussant les épaules  : «  Si ce n’était pas ça, ce serait autre chose, tout est toujours bon pour tout casser et attaquer les flics…  »