Migrants au Nord de Paris : une évacuation de plus… en attendant la prochaine !

Migrants au Nord de Paris : une évacuation de plus… en attendant la prochaine !

Paris Vox – Au matin du 28 janvier, la préfecture de police a effectué une nouvelle « mise à l’abri » d’un camp de migrants au Nord de Paris. Le préfet confirme ses propos de novembre, il indiquait à l’époque ne plus vouloir laisser de campements renaître…

C’est la première « mise à l’abri » de ce type qui a lieu depuis le début de l’année. 1 470 personnes ont été prises en charge lors du démantelement des campements sauvages.

Cette « mise à l’abri » intervient une semaine après le décès d’un migrant dans une tente sous le périphérique.

Si peu de choses ont fuité sur le profil des personnes prises en charges, on apprend à la lecture des chiffres que les hommes isolés représentent 82 % des personnes.

La Préfecture assure dans le même communiqué lutter contre l’installation de nouveaux campements : « Afin de dissuader toute réimplantation et prévenir une installation nouvelle de ces campements aux abords et en d’autres lieux de la Capitale, un dispositif de surveillance dynamique et permanent sera mis en place »

On peut sourire devant cette affirmation qui est reformulée à chaque nouveau démantelement. Lors de la dernière « mise à l’abri » de 438 personnes en novembre 2019, le Préfet de Police assurait déjà cela :

Depuis, presque 1 500 personnes vivaient dans des conditions indignes aux portes de Paris… Pourtant, des patrouilles dynamiques étaient promises afin de mettre un terme à ce chaos.

Aussi, se demander, à la vue des reconstitutions incessantes de campements, stop ou encore relève presque de la farce, l’issue étant déjà connue d’avance, et la réinstallation de migrants inéluctable sans changements politiques majeurs.

Fermer le menu