Attaque d’un bus à Villepreux : cinq des six condamnés remis en liberté

Attaque d’un bus à Villepreux : cinq des six condamnés remis en liberté

Paris Vox – Laxisme judiciaire, suite sans fin… A peine trois mois après l’attaque, par une bande de voyous voulant en découdre avec une autre, d’un autobus à Villepreux, la cour d’appel de Versailles vient d’ordonner la remise en liberté de cinq des six condamnés.

Âgés de 19 à 21 ans, ils avaient été condamnés, fin septembre par le tribunal correctionnel de Versailles, à des peines de six à dix-sept mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Les faits remontent eux au 2 septembre dernier un peu avant dix heures du soir lors d’une véritable embuscade digne du far-west américain.

En effet, ce soir, deux voitures forcent le bus 44 à s’arrêter et une dizaine de voyous l’investissent après avoir ouvert les portes grâce au bouton d’urgence. Ces derniers, armés de bombes lacrymogènes et de marteaux, veulent en effet en découdre avec une bande d’une autre cité.

 Le raid fera plusieurs blessés et plusieurs agresseurs seront  identifiés grâce aux caméras de vidéosurveillance. L’un d’eux, clairement identifiable sur les vidéos, passe aux aveux tandis que quatre autres confirment leur présence, prétendent qu’ils n’ont pas participé à la bagarre. Quant au dernier, il nie tout en bloc.

Les cinq suspects qui ont fait appel seront rejugés le 15 janvier prochain.

L’un de leurs avocats, Me Tarek Koraitem, estime – apparemment sans rire – que « la cour a pris une sage décision dans la mesure où ces jeunes gens, employés de mairie, mécaniciens en alternance, livreurs ou étudiants sont tous très bien insérés professionnellement et sont entourés de familles attentives ».

De braves petits gars un brin turbulent en quelque sorte…

Fermer le menu