Paris : des affiches contre les violences policières sur les murs du métro

Paris : des affiches contre les violences policières sur les murs du métro

Paris Vox – Colère chez les policiers. Des affiches jugées « diffamantes » à leur encontre ont en effet été collées dans le métro parisien.

Le principal syndicat des commissaires de police est particulièrement monté au créneau pour dénoncer cet affichage. Sur celles-ci, on peut lire par exemple «Benoît, 19 ans, frappé par la police le 21 septembre, fracture du genou droit, 8 semaines de béquilles» ou «Zineb 80 ans, tuée par la police, chez elle, sur son balcon alors qu’elle fermait ses volets», référence au décès de Mme Zineb Redouane, le 2 décembre à Marseille, après avoir été blessé par une grenade lacrymogène en marge de manifestations dans la cité phocéenne.

Dans un communiqué, le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN-Unsa) «s’étonne que la RATP ne réagisse pas et laisse placarder de tels messages immondes contre des agents de l’Etat».

L’organisation syndicale affirme saisir «dès à présent le ministre afin qu’il dépose plainte pour diffamation et demande le retrait immédiat de ces affiches».

De son côté, la RATP précise qu’il «s’agit d’un affichage sauvage et non d’une campagne de la RATP».

La régie a également annoncé qu’elle comptait porter plainte contre cet affichage abusif.

La campagne de presse de #haine anti-flic dans les espaces publics de la #RATP est inacceptable. Nous demandons le retrait immédiat des affiches diffamatoires et une action du ministre @CCastaner @NunezLaurent @RATPgroup @DGPNEricMorvan #FDO pic.twitter.com/33IKw6mlIG— Commissaires de la Police Nationale SCPN (@ScpnCommissaire) 20 novembre 2019

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance