Tout sur la formation diagnostic immobilier à Paris

Tout sur la formation diagnostic immobilier à Paris

Paris Vox – Parmi les métiers qui bénéficient actuellement d’un contexte favorable, celui de diagnostiqueur immobilier se place sur le podium des plus prometteurs. Outre la conjoncture positive du marché immobilier, la profession profite des évolutions législatives et réglementaires. Cette exigence de sécurité toujours accrue se double d’une exigence de formation pour les futurs diagnostiqueurs. Focus sur l’état de la formation en la matière dans la région parisienne.

Diagnostiqueur immobilier  : la formation à Paris

L’immobilier parisien, fer de lance de la croissance de la capitale, impose son influence jusque dans les strates du marché de l’emploi. Les professions immobilières ont le vent en poupe et se diversifient. Parmi les « jeunes » métiers du secteur, celui de diagnostiqueur immobilier séduit et se démarque.

Depuis l’année 2007, et l’obligation de certification qui lui incombe, cette profession bénéficie d’une conjoncture extrêmement favorable. Les normes de sécurité et l’exigence du confort deviennent de plus en plus prégnantes dans le domaine du bâtiment et de l’habitat. Ainsi en 2012, le dispositif relatif a encore été durci en posant le principe d’une base de formation obligatoire, du moins pour les diagnostics de performance électrique. Cette exigence s’applique à tous les autres domaines relevant du contrôle de la sécurité de l’habitat depuis la dernière réforme d’avril 2019.

Plusieurs centres de formation sont disponibles dans la région parisienne pour ceux qui ambitionnent de rejoindre cette corporation florissante, parmi lesquels on retient, par exemple, le centre de Formation ADI diagnostiqueur immobilier à Paris.

En quoi consiste la formation de diagnostiqueur immobilier  ?

Les nouvelles dispositions légales fixent des pré-requis de formation ou d’expérience qui conditionnent l’accès à la formation de diagnostic immobilier. Au minimum, il faut être détenteur d’un Bac +2 dans le domaine du bâtiment, ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans dans ce secteur.

Mais, quels que soient votre formation initiale, votre parcours professionnel, votre projet ou votre statut, les centres de formation en diagnostic immobilier agréés peuvent vous permettre d’obtenir le sésame  : la certification professionnelle de diagnostiqueur.

Accessibles en cycle long ou court, ces formations proposent le plus souvent, du moins pour les meilleures, différents modules relatifs aux nombreux domaines que le futur professionnel devra maitriser afin de réussir.

L’aspect technique est bien évidemment primordial. Ce tronc commun indispensable commence par des modules consacrés à la connaissance générale du bâtiment pour ceux qui n’ont ni diplôme ni expérience dans le secteur. Il se diversifie ensuite en abordant les différents types de diagnostic que vous serez amené à réaliser dans votre activité  : risque d’exposition au plomb, amiante, diagnostic de performance énergétique, état de pollution ou de l’installation de gaz, présence de termites ou de champignons…

L’aspect technique ne s’arrête pas à la seule question des bâtiments puisque le métier de diagnostiqueur a lui-même créé ses propres techniques  : logiciels, créations de croquis, etc.

La formation de diagnostiqueur immobilier aborde aussi l’aspect commercial de cette profession. L’acquisition des techniques de vente et des compétences d’écoute et de conseil est en effet indispensable pour devenir un diagnostiqueur immobilier compétitif sur un marché qui, soyons clair, le sera tout autant.

Fermer le menu