« Extinction Rébellion » contre les avions !

« Extinction Rébellion » contre les avions !

Paris Vox – L’association « Extinction Rébellion » va certainement refaire parler d’elle ce dimanche 10 novembre. L’organisation écologiste appelle en effet à perturber les aéroports. Les aéroports parisiens seront-ils concernés ?

Nous publions un extrait du long communiqué qui circule sur les réseaux sociaux signés par des membres d’Extinction Rébellion. Arguant que l’aviation civile est un facteur aggravant de la « crise écologique » et symbole des « inégalités économiques« , ces militants appellent à perturber les aéroports.

Le Dimanche 10 Novembre, Extinction Rebellion mènera des actions de perturbation dans des aéroports, afin d’alerter la population sur les risques existentiels que nous fait courir ce type d’infrastructures.
Nous le ferons de manière non-violente, et dans le respect de la sécurité des personnes.
Nous sommes prêt.es à en subir les conséquences. Faire ce que nous faisons est un moindre risque au regard des menaces existentielles qui pèsent sur nous et nos enfants. Nous avons besoin d’un sursaut collectif, d’une mobilisation générale pour faire face à l’action criminelle des États. Nous appelons à la rébellion, à se lever ensemble pour faire cesser cette folie.
Nous invitons chacune et chacun à participer à ce blocage, en vous rapprochant de votre groupe local XR.
Il est urgent d’atterrir.

On notera l’écriture différenciée utilisée par ces militants qui avaient récemment bloqué le centre de Paris pendant plusieurs jours. Si les riverains s’étaient émus de ces blocus, la Mairie de Paris, par la voix d’Anne Hidalgo, avait soutenu ces opérations. Plusieurs députés de la majorité raillaient alors l’édile parisienne mais semblaient oublier que les opération de police à Paris sont du ressort de la préfecture et donc du Ministre de l’intérieur directement…

L’action de dimanche 10 novembre n’est pas clairement établie, mais il sera intéressant de voir le traitement médiatique et judiciaire de ces opérations de « perturbations ».

Fermer le menu