Seine-Saint-Denis : un clandestin arrêté pour le meurtre d’une interne en médecine

Seine-Saint-Denis : un clandestin arrêté pour le meurtre d’une interne en médecine

Paris Vox – Joies du « vivre-ensemble » et « enrichissement quotidien », suite sans fin… Un migrant clandestin d’origine soudanaise, âgé de 32 ans,  a été mis en examen pour homicide volontaire placé en détention hier après le meurtre d’une interne en médecine à Saint-Ouen.

L’homme été interpellé mardi à Paris, selon une source proche de l’enquête. La jeune femme avait été retrouvée morte par les secours le 16 septembre dans son logement, dont la porte était entrouverte. Son corps présentait «des plaies, infligées à l’arme blanche».

La jeune femme était interne en médecine dans un hôpital du département.

Le suspect a été mis en examen du chef «d’homicide volontaire par personne étant ou ayant été conjoint, concubin ou partenaire lié à la victime par un pacte civil de solidarité», puisqu’il est apparu que la victime avait fréquenté le suspect.

On attend bien sûr les fermes réactions des associations féministes pour dénoncer ce nouveau « féminicide » ainsi que son auteur et réclamer une politique plus ferme de contrôle de l’immigration qui aurait peut-être sauvé la vie de la jeune interne.

Fermer le menu