Incendie à l’usine Lubrizol : la Seine polluée

Incendie à l’usine Lubrizol : la Seine polluée

Paris Vox – Les conséquences écologiques et toxiques de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen semblent s’aggraver. Des galettes d’hydrocarbures ont en effet fait leur apparition sur la Seine.

Face à ce constat, la préfecture a annoncé que l’Etat allait immédiatement armer un bateau – un « chalut-tampon » –  pour récupérer ces nappes.

Des galettes ont également fait leur apparition dans les jardins longeant la Seine, notamment ceux de la préfecture, comme l’a confirmé vendredi le préfet Durand, lors d’une conférence de presse retransmise par le journal Paris-Normandie.

 «Il y a une présence de suie qui peut être assez marquée dans certaines zones du territoire. C’est de la suie qui s’est agglomérée du fait de la pluie, une combinaison d’additifs d’huile de moteur et d’hydrocarbures», a ainsi précisé le préfet.

L’incendie, qui s’était déclenché jeudi vers 2h40 du matin, est maintenant entièrement maîtrisé, a annoncé ce matin la préfecture.

Lubrizol Corporation est une société chimique américaine, dont le siège social est basé à Wickliffe (Ohio). Elle appartient depuis 2011 à la holding Berkshire Hathaway de Warren Buffett.

Lubrizol Corporation est composée de deux divisions : Lubrizol Additives et Lubrizol Advanced Materials. L’entreprise compte plus de 12 000 produits dans sa gamme, en particulier des additifs pour lubrifiants et carburants, pour applications industrielles, ainsi que d’autres spécialités chimiques.

Fermer le menu