Attentat raté de Notre Dame : l’islamiste Inès Madani voulait faire « le plus de victimes possibles »

Attentat raté de Notre Dame : l’islamiste Inès Madani voulait faire « le plus de victimes possibles »

Paris Vox – Alors que sa famille tentait, comme il est habituel, de la présenter comme une personne « fragile, influençable et complexée », Inès Madani a reconnu à la barre avoir voulu faire « le plus de victimes possible ».

C’est dans ce but  qu’accompagnée de sa co-accusée Ornella Gilligmann, Inès Madani a garé une Peugeot 607 remplie de bonbonnes de gaz dans une rue proche de Notre Dame, devant des restaurants où se trouvaient des dizaines de personnes. Seul un mauvais choix de carburant, trop peu inflammable,  a fait échouer leur plan criminel et le massacre a pu être évité

Inès Madani, 19 ans, a admis avoir choisi l’endroit « pour sa fréquentation » afin de faire « le plus de victimes possibles ». Des affirmations qui font frémir quant à la détermination sanguinaire de la jeune femme.

Pour tenter de se disculper partiellement Inès Madani  a ensuite « chargé » sa co-accusée affirmant que c’était Ornella Gilligmann qui avait pris l’initiative de l’attentat.

 Inès Madani a déjà été condamnée en avril à huit ans de prison pour avoir incité des candidats au djihad à rejoindre la Syrie ou à commettre des attaques en France et en Belgique, entre mars 2015 et juin 2016.

Ce nouveau procès devrait se terminer le 11 octobre prochain.

Fermer le menu