Loi bioéthique : les Sentinelles mobilisées

Loi bioéthique : les Sentinelles mobilisées

Paris Vox – Depuis 2013, on peut observer des personnes se lever contre les décisions qu’elles jugent contraires à la famille. Ils se sont donnés pour nom les Veilleurs ou encore les Sentinelles. Alors que l’examen de la révision des loi de bioéthique vont débuter ce 9 septembre, des Sentinelles appellent à se mobiliser devant le Palais Bourbon. Nous publions ici leur communiqué.

Communiqué des Sentinelles

Les Sentinelles sont debout depuis 2013 pour l’intérêt supérieur de l’enfant. Celui-ci est menacé par une nouvelle loi scélérate.

Scélérate par son objet : en ouvrant la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules, elle réifie l’enfant et crée un droit à l’obtenir incompatible avec sa dignité intrinsèque, elle ouvre encore plus la voie à l’eugénisme et à la marchandisaton du corps

Scélérate par les méthodes employées : faire fi d’un consensus hostile clairement exprimé lors des états généraux de la bioéthique tenus en 2018 et laisser le Conseil Consultatif National d’Ethique conclure en posant des recommandations incohérentes avec toutes les objections clairement identifiées ; voir un député devenu secrétaire de la commission ad hoc’ insulter les opposants lors de la mission parlementaire d’information et prétendre aspirer à un débat apaisé et serein ; invoquer la démocratie et imposer une lecture chronométrée ; ne jamais répondre aux questions et aux objections formulées. Est-il nécessaire de poursuivre la litanie ?

Les Sentinelles ne peuvent s’y résoudre. Elles ont décidé de s’associer au collectif #MarchonsEnfants qui s’est constitué pour s’opposer à cette nouvelle dérive législative. Elles s’associent en outre aux divers collectifs « Appel des pères » et « Sentinelles des Pères » qui œuvrent et se rassemblent aussi dans quelques villes de provinces.

Toutes les Sentinelles peuvent veiller où bon leur semble (mais face à un lieu de pouvoir) et quand elles le peuvent.

Cependant, les parisiens pourront veiller place du Palais-Bourbon le lundi 9 septembre, jour de l’audition du ministre et veille du début de l’examen du texte.

Elle pourront en outre veiller encore le mardi 24 septembre, à partir de 20:00 et toujours place du Palais-Bourbon.

Le samedi 5 octobre, veille de la grande journée de mobilisation, les sentinelles se retrouveront Place Vendôme à partir de 20:00.
Les amis de province qui rejoignent la capitale un peu avant la journée de grande mobilisation #MarchonsEnfants (https://www.facebook.com/events/1287198674773228/) seront bien sûr les bienvenus pour veiller sur le pavé parisien.

Le mode opératoire reste inchangé : se tenir debout et silencieux, respecter un espacement suffisant entre chaque Sentinelle afin de ne pas constituer une manifestation, ne porter aucun signe distinctif, n’afficher ou ne crier aucun slogan, ne pas troubler l’ordre public, répondre avec bienveillance aux questions des passants.

Vous êtes les bienvenus.

Des Sentinelles de Paris

Informations pratiques

Fermer le menu