Un Navarin d’Agneau pour Pâques !

Un Navarin d’Agneau pour Pâques !

Paris Vox – Le navarin d’agneau est un plat idéal pour Pâques , nous vous proposons de redécouvrir ce plat de saison.

Bref retour historique

Le navarin d’agneau est un plat que l’on déguste depuis plus d’un siècle dans les restaurants franciliens. On déguste de l’agneau car c’est un animal qui était traditionnellement élevé en Ile-de-France. Une race d’ovin porte d’ailleurs le nom de la région.

Le navarin d’agneau tire son nom de navet, c’est un ragoût assez basique mais apprécié gustativement !

On déguste de l’agneau à Pâques dans la tradition catholique. On mange généralement le gigot Pascal, le fait de manger de l’agneau reprend la symbolique du sacrifice de Jésus, de la même manière que Jésus était innocent l’agneau sacrifié.

Le gigot n’étant pas à proprement parlé dans le patrimoine local nous vous présentons le navarin, plat saisonnier et régional idéal pour le lundi de Pâques !

Recette du navarin d’agneau

Ingrédients  : (pour 6 pax)

  • 750g d’épaule d’agneau (demander à son boucher de le détailler en morceaux de 6/7 cm)
  • 300g d’oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 400 g de navets
  • 250 g de carottes
  • 400 g de courgette
  • 1 bouquet garni
  • 25 cl vin blanc
  • Farine
  • Beurre
  • Huile
  • Assaisonnement

Préparation du Navarin d’agneau de Pâques

  • Eplucher les légumes
  • Emincer les oignons
  • Couper les légumes
  • Dans une cocotte verser huile et beurre
  • Faire revenir et colorer l’agneau pendant 5 minutes en remuant
  • Ajouter les oignons
  • Ajouter une ou deux cuillerées à soupe de farine
  • Ajouter le vin blanc, le bouquet garni et les légumes (sauf les courgettes) et faire mijoter 45 minutes
  • Ajouter les courgettes 20 min avant la fin de la cuisson
  • Retirer le bouquet garni et servir !

Accord met vin

On privilégiera un vin rouge assez sec pour accompagner le navarin d’agneau un vin de St Chinian. Retrouvez nos articles sur le patrimoine gastronomique de la région en cliquant ICI !

Fermer le menu