« Charles de Gaulle Express » : bras de fer entre Pécresse et l’Etat

« Charles de Gaulle Express » : bras de fer entre Pécresse et l’Etat

Paris Vox – Rien ne va plus entre la présidente  de la région et les instances de l’Etat… En effet, selon Le Parisien, Valérie Pécresse réclame la suspension du Charles-de-Gaulle Express si l’Etat ne peut pas assurer qu’il n’aura pas d’impact sur le RER B et les lignes de Transilien.

C’est en tout cas la décision prise  par le conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités (IDFM) à propos du projet de liaison directe entre Roissy et gare de l’Est. L’inquiétude est donc palpable du côté de la Région. Une inquiétude suscitée par le fait que la nouvelle ligne « expresse »devrait emprunter en grande partie en grande partie des infrastructures existantes et donc potentiellement peser sur la fluidité du trafic du RER B.

La Région s’interroge donc sur la faisabilité de l’actuel calendrier qui prévoit une mise en service avant les JO de 2024. Elle se dit même prête à envisager un report de celui-ci car pour elle, « la priorité absolue doit être donnée aux transports du quotidien ».

Face à cette mise en demeure, le ministère des Transports a indiqué qu’Elisabeth Borne s’entretiendra très prochainement  avec Valérie Pécresse à ce sujet.

Fermer le menu