Le tribunal pour enfants de Bobigny dépassé, les juges lancent un cri d’alarme…

Le tribunal pour enfants de Bobigny dépassé, les juges lancent un cri d’alarme…

Paris Vox – Les 15 juges du tribunal pour enfants de Bobigny ont lancé un appel à l’aide dans tribune diffusée en début de semaine. Explosion des dossiers, délais d’application des mesures éducatives de plus en plus longs, enfants abandonnés sans éducateurs… l’état des lieux apparaît plus qu’inquiétants.


Alors que 11 000 décisions ont été rendues en 2017, les juges estiment qu’ils sont « devenus des juges de mesures fictives » qui n’ont plus les moyens de protéger efficacement des enfants en danger ou en difficultés.

Face à ce constat, le gouvernement botte en touche et renvoie la responsabilité au département qui, de son côté, assure « jouer pleinement son rôle » et rappelle que le budget de l’aide sociale à l’enfance en Seine-Saint-Denis est le plus gros budget d’Ile-de-France après Paris.

La détresse des juges de Bobigny fait écho aux inquiétudes des travailleurs sociaux et des syndicats qui réclament un « plan d’urgence » et l’investissement de l’Etat pour  rétablir une situation profondément détériorée.

REPÈRES :

  • 3 893 nouveaux signalements d’enfants en danger sont parvenus au tribunal de Bobigny en 2017, soit 12 % de plus qu’en 2016.
  • 909 mesures d’action éducatives étaient en attente au 31 août, dont 731 depuis plus de trois mois.
  • 6 607 mesures d’assistance éducatives ont été prononcées fin 2017.
  • 253 M€, c’est le budget de l’Aide sociale à l’enfance en 2018 en Seine-Saint-Denis. Il sera de 273 M€ en 2019.
  • 8 000 enfants sont suivis par l’aide sociale à l’enfance du 93.
  • 192 € par habitant, c’est la somme que la Seine-Saint-Denis consacre à l’Aide sociale à l’enfance, contre 164 dans le Nord ou 88 dans les Yvelines.

 

Fermer le menu