Hébergement à la mairie de Paris : des sdf ou des migrants ?

Hébergement à la mairie de Paris : des sdf ou des migrants ?

Paris Vox – Le journal le Parisien évoque dans ses colonnes le possible aménagement de deux salles de l’Hôtel de Ville de Paris pour y accueillir, au moins en hiver, des « sans abris ». Les travaux seraient même en voie d’achèvement.


Les deux salles concernées sont la salle des Prévôts et le salon des Tapisseries, des espaces originellement destinés à l’accueil des visites protocolaires. Elles devraient dorénavant accueillir de trente à cinquante femmes vivant à la rue ou en situation de lourde précarité.

Si l’initiative peut, au premier abord, apparaître louable, on peut néanmoins se poser certaines questions à son encontre.

Tout d’abord, n’y-a-t i pas une grande part de démagogie et de « communication émotionnelle » dans le fait de transformer à grands frais de luxueuses salles de l’Hôte de Vill , faisant partie du patrimoine culturel et architectural de la ville, en lieux d’accueil d’urgence plutôt que d’investir dans des structures pérennes et plus adaptées  ?

Ensuite, qui seront les bénéficiaires de cet accueil exceptionnel – et n’en doutons pas, très médiatisé –, les « sdf » hexagonaux, grands oubliés des politiques d’hébergement ces dernières années, ou, une nouvelle fois, les migrants et notamment clandestins  ? A la vue de la propension de l’actuelle municipalité à se soucier prioritairement des seconds, on peut en effet légitimement s’interroger…

Fermer le menu