Coca-Cola colonise le métro !

Coca-Cola colonise le métro !

Paris Vox – Coca-Cola, qui a déjà colonisé les frigos et les étals de nombreux commerces, s’attaque désormais au métro parisien.


La célèbre boisson gazeuse américaine s’affiche dans le métro parisien. La campagne est massive et invasive. Jugez plutôt : les sstations Opéra, République, Montparnasse et Pigalle seront intégralement aux couleurs de la marque pendant deux semaines. Par ailleurs, Coca-Cola annonce que l’ensemble des stations afficheront des publicités de cette nouvelle campagne.

La marque, symbole de l’impérialisme culturel américain, de la « junk food » et de l’uniformisation mondiale du goût, promeut des bouteilles en verres aux couleurs de Paris. Celles-ci seront vendues dans les restaurants et cafés parisiens. Dix bouteilles qui représentent différents quartiers parisiens ont été imaginées par la marque et l’illustratrice Kanako.

Chaque quartier renvoie à un imaginaire :
  1. Pigalle : L’amour court les boulevards
  2. Saint-Germain : Les grands esprits se rencontrent
  3. Opéra : Le ballet des grands magasins
  4. La Motte Picquet : «Non mais en trois stations je suis à Opéra »
  5. Quartier latin : Révélation de lendemain de soirée
  6. Montparnasse : Bienvenue à la maison
  7. République : Le cœur de Paris, c’est ici
  8. Belleville : Belleville is the new Chinatown
  9. Montmartre : « T’habites à Paris ? » « Non j’habite à Montmartre »
  10. Batignolles : Le village de ces Dames
Coca-Cola, rituel parisien ?

La directrice Marketing Sparkling de Coca-Cola France, Nathalie Massé,explique sur le site de la marque que “Depuis près de 100 ans, Coca-Cola fait partie intégrante des rituels des Parisiens, de leurs moments de convivialité et de partage, dans leurs quartiers favoris.”.

Ainsi, l’une des principales marques incarnant la mondialisation aux couleurs de l’Oncle Sam joue désormais la carte du « local », de « ‘l’enracinement » et presque de la « tradition ». Il fallait oser, Coca Cola l’a fait !

Cette affichage ne plaît cependant pas à tous, c’est le cas notamment de Danielle Simonnet, l’élue France Insoumise du vingtième arrondissement, qui le fait remarquer sur Twitter :

Fermer le menu