Zoom sur le plan tourisme de la Préfecture

Zoom sur le plan tourisme de la Préfecture

Paris Vox – Le préfet de Police de Paris vient d’annoncer le plan tourisme. Paris Vox vous en dévoile les quatre grands axes.


Le premier axe du plan tourisme porte sur la sécurisation des principaux lieux fréquentés par les visiteurs étrangers.

Les sept zones touristiques déjà définies (Butte Montmartre, Champs-Elysées,
Trocadéro/Champs de Mars/Tour Eiffel, Musée du Louvre/Palais Royal, Bas quartier latin/Boulevard Saint-Germain/Notre-Dame/Châtelet, Opéra vont bénéficier de plusieurs
mesures spécifiques :

  • l’activation du Groupe d’Action Touristique (GAT) chargé de la lutte contre les
    infractions les plus dommageables pour les touristes. Il s’agit d’une unité regroupant
    des policiers de plusieurs directions de la préfecture de police et qui comprendra environ
    130 agents en tenue et en civil, clairement identifiables par les touristes. Les
    missions de cette unité seront menées en partenariat avec les différents acteurs publics
    locaux.
  • l’activation du Centre de Supervision Urbain dédié à l’exploitation opérationnelle
    des caméras de vidéo-protection des sites touristiques et à l’orientation quotidienne
    de l’action du GAT au moyen de la vidéo-patrouille.
Le second axe du plan consiste à assurer en parallèle la sécurisation des hôtels et des transports.

En 2017, la région parisienne a accueilli 49 millions de visiteurs, dont 33,8 millions logés à l’hôtel.

Cette importante fréquentation entraine un dispositif de sécurisation des hôtels et des transports sur l’ensemble du territoire du ressort de la préfecture de Police.

Les mesures de sécurisation des hôtels hébergeant des touristes vont être intensifiées et feront régulièrement l’objet d’une évaluation et d’une adaptation au regard du dispositif d’information des services territoriaux préalablement à l’arrivée des cars de touristes.

L’ensemble des stations et réseaux de transports en commun empruntés par les touristes feront l’objet d’une sécurisation particulière avec une présence dynamique accrue des forces de police à vocation tant dissuasive que répressive.

Quant aux voies d’accès à la capitale, elles font déjà l’objet tout au long de l’année d’un dispositif de sécurisation spécifique mis en place sur la base d’une concertation globale et d’un partenariat fort entre les services des directions actives de la préfecture de Police et bénéficiant, sur l’autoroute A1 et le Tunnel du Landy, d’un système de vidéo-protection élaboré.

Le troisième axe du plan s’attache à améliorer l’accueil des touristes étrangers victimes d’infractions.

Les touristes étrangers qui seront amenés à entrer en contact avec la plateforme des appels urgents pourront bénéficier d’un interprète qui réalisera en temps réel la traduction.
Toutes les langues de la communauté européenne ainsi que les seize langues les plus pratiquées dans le monde seront accessibles.
Concernant la prise de plainte des victimes étrangères, elle pourra s’effectuer dans les services par l’intermédiaire des imprimés SAVE (Système d’Aide aux Victimes Étrangères), disponibles en 30 langues et surtout directement sur la voie publique par l’intermédiaire du logiciel HELP disponible sur les tablettes NEO dont seront porteurs les effectifs de Police en sécurisation. En accord avec le parquet de Paris, le dispositif de lettre-plainte est disponible en 8 langues.

La préfecture de police bénéficie également, lors de cette période estivale, de la présence de policiers bilingues clairement identifiés et d’étudiants interprètes de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Inalco) pour faciliter les échanges avec les touristes notamment asiatiques.

Le dernier axe du plan consiste au renforcement du partenariat entre tous les acteurs institutionnels et privés.

Les services de la préfecture de Police procéderont à des prises de contact régulières avec les professionnels du tourisme, les structures hôtelières et les ambassades afin de les sensibiliser aux nouveaux risques et collecter des informations susceptibles de faire l’objet d’une exploitation opérationnelle.
Ce partenariat est également décliné dans le domaine de la communication.
Des supports à usage préventif disponibles en plusieurs langues, tels que des flyers d’information et le guide « Paris en toute sécurité », font l’objet d’une diffusion sur les sites touristiques et sur les zones d’attente aéroportuaires et ferroviaires.
Le film réalisé à partir de ce guide a été mis à la disposition des compagnies aériennes, des aéroports, des principales gares parisiennes, ainsi que des ambassades et des professionnels du tourisme.

Commentaire de Paris Vox 

Le groupe d’action touristique est un véritable besoin. Aussi on peut s’interroger sur le nombre d’agents qui est assez faible. Les arnaques et les voleurs à la tire sont présents dans de nombreux lieuxs touristiques.  Les transports en commun sont une véritable problématique pour les touristes. On peut voir que les récentes attaques de bus ont été prises en compte par la préfecture. Le fait de faciliter les communications pour les touristes est une bonne chose. On peut tout de même s’interroger sur les moyens engagés pour tenir ce plan tourisme. Aucun chiffrage n’a été donné pour le moment.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance