Eurocauchemar

Eurocauchemar

Paris Vox (Tribune) – Chaque semaine, en partenariat avec Radio Libertés, nous publions la retranscription écrite de la chronique d’actualité et d’analyse d’Arnaud De Robert. Aujourd’hui, il se revient sur le nouvel attentat islamiste qui a ensanglanté la capitale.


Samedi soir, notre pays a enregistré sa 246ème victime par attentat depuis 2015. Il s’agissait d’un jeune homme de 29 ans, prénommé Ronan, originaire du Mans. Pendant que les deux collabos du groupe Madame-Monsieur entonnaient leur hymne xénophile, leur ode aux migrants à l’Eurovision devant des millions de crétins patriotes télévisuels, un de leurs effroyables petits protégés se lançait dans une équipée mortelle en plein Paris. On doit au moins lui reconnaitre un certain sens du timing, même si je suis sûr qu’il ne savait même pas ce qu’est l’Eurovision. Comment le lui reprocher d’ailleurs quand la grande gagnante de cette « compétition » – d’une nullité insondable – est un pachyderme beuglant israélien, que cette « compétition » accueille l’Australie – nouvel appendice européen donc et la Turquie dont on connait bien le type d’intérêt qu’elle porte à l’Europe. Inutile donc de reprocher au terroriste de méconnaitre cette abjecte bouillie évènementielle qui symbolise à elle seule la façon dont l’idéologie européo-mondialiste est capable de tuer l’Europe historique et ethnique.

Par contre ce jeune tchéchène, oups pardon, français né en Tchétchénie et répondant au doux nom de Khamzat Azymov avait sûrement une idée précise de ce qu’est et de ce que doit devenir l’Eurocauchemar auquel participe d’ailleurs à sa façon le concours de l’Eurovision. L’Eurocauchemar c’est pour les européens éveillés et conscients des enjeux vitaux qui sont les nôtres cette permanence du non-sens, de l’inversion des valeurs de la contestation totale du réel, de sa trahison et de sa réécriture constante. Et c’est probablement là que se trouve la chose la partie la plus choquante, la plus scandaleuse de cette séquence.

Parce que cet attentat n’est finalement que la conséquence logique et presque « naturelle » de toutes les trahisons accumulées depuis des décennies.

Parce que cet attentat n’est finalement que la conséquence logique et presque « naturelle » de toutes les trahisons accumulées depuis des décennies. Trahison de nos peuples d’abord, rôtis par le politiquement correct, vidés de substance propre et donc prêts à vouloir le multiculturalisme, le métissage et l’Islam quel qu’en soit le prix à payer. Trahison classique de nos élites ensuite, xénophiles jusqu’à la moelle ou au porte-monnaie, prêtes à tout pour justifier l’injustifiable. C’est à cause de tous ceux-là qu’un jeune homme est mort et que d’autres personnes sont grièvement blessées. C’est à tous ces traitres mous ou durs, idéologues ou marchands, mollusques ou zélotes que les morts et les blessés peuvent adresser leurs remerciements. Bienvenue dans l’Eurocauchemar, ce monde dédoublé où il convient surtout de mourir sans bruit et de continuer à faire semblant que tout va bien. On accorde la nationalité à qui la demande, des droits à qui revendique. On décrète la cohabition nouveau dogme, le métissage ultime sublimation génétique et culturelle. On y apprend entre deux flashes info qu’il y a près de soixante milles tchéchènes en France, des milliers d’ouzbeks et que sais-je encore. Tout un tas de braves gens qui sont chez nous parce qu’ils ne sont évidemment pas les bienvenues chez eux. Et pourtant, la plupart de ceux qui en font la demande deviennent français ou mieux, le sont automatiquement à leur majorité, comme le terroriste de samedi soir. Des français, hé oui. Comment comprendre qu’on laisse rentrer des profils pareils sinon par volonté de diluer, de détruire, d’atomiser par tous les moyens le substrat ethno-culturel de notre pays, mieux de toute l’Europe ? On nous parle de bonne coopération avec les pays-source. Mais quelle foutaise, quelle insulte au peu d’intelligence qu’il nous reste ! D’ailleurs ce matin et sûrement pour la seule fois de mon existence, je donne raison, mille fois raison au président tchétchène Ramzan Kadyrov qui déclare que la France porte seule la responsabilité de cet attentat. Oui, c’est par la seule volonté de nos gouvernants, par la seule passivité de notre peuple que nous créons, que nous accueillons, que nous validons les bombes humaines qui explosent et exploseront encore. L’Eurocauchemar, cette euro-vision oligarchique est bien un programme de génocide massif, mais qui se fonde sur la passivité consommatoire négociée, sur l’asphyxie douillette de ce qui reste des peuples. Un stade tellement ultime de décomposition que je me demande parfois – en fait de plus en plus souvent – si au fond nous ne méritons pas ce qui arrive au nom de la sélection naturelle. Bonne semaine.

Fermer le menu