« Lire à Paris » : l’idéologie derrière le plan ?

« Lire à Paris » : l’idéologie derrière le plan ?

Paris Vox – La Mairie de Paris dévoile son plan “Lire à Paris”.


Le projet n’est pas clairement défini dans le communiqué de presse de la municipalité. Comme éléments concrets on peut retenir la mise en place d’actions culturelles dans les quartiers populaires.

Même si elles ne sont pas visées nommément, on aborde à nouveau le sujet des fake news. Les ateliers de « vérification des faits » serviront sans doute à matraquer les jeunes cerveaux des adolescents parisiens ne les mettant en garde contre les « mauvais médias », c’est à dire ceux non soumsi à la pensée unique libérale-libertaire. Le pseudo « développement de l’esprit critique », si prétendument cher à nos élus, est généralement à sens unique…

Le communiqué de presse en intégralité

Fruit d’une concertation lancée il y a 18 mois par Bruno Julliard, son premier adjoint, Anne Hidalgo a dévoilé mercredi le plan « Lire à Paris » qui va faciliter et renforcer l’accès des Parisiennes et des Parisiens à la lecture. Avec plus de 6 millions d’entrées, les bibliothèques de la Ville de Paris constituent le service public culturel le plus utilisé de la Capitale. Le Plan d’orientations « Lire à Paris », présenté au Conseil de Paris, a pour ambition de fixer un cap pour les 69 bibliothèques qui constituent le réseau municipal de lecture publique, réaffirmant notamment leur place centrale en matière de pluralité culturelle, de partage des savoirs et de la connaissance, de développement de l’esprit critique, de débat démocratique. Pour Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris en charge de la culture, « les bibliothèques constituent un instrument central de la politique municipale en faveur de l’accès du plus grand nombre au savoir et aux œuvres. Elles contribuent à l’épanouissement de chacun, à la cohésion sociale, à l’intelligence de la ville et incarnent le service public du discernement ». A travers le Plan « Lire à Paris », la municipalité veut permettre le développement du soutien à la création, renforcer l’autonomie des usagers pour un meilleur décryptage de l’actualité grâce à des cycles de rencontres et des ateliers de « vérification des faits » à destination du public adolescent, mais aussi continuer à développer le réseau des équipements parisiens. Un programme d’actions culturelles sera également mis en œuvre dans les quartiers populaires dans le cadre d’un Contrat territoire lecture signé avec l’État.

Fermer le menu