Créteil(94) : un policier se donne la mort avec son arme de service

Créteil(94) : un policier se donne la mort avec son arme de service

Paris Vox – C’est malheureusement un scénario trop connu… Un policier s’est suicidé hier avec son arme de service dans les locaux de l’hôtel de police de Créteil .


Un peu avant l’heure de sa prise de service, l’homme s’est tiré une balle dans la tête dans un vestiaire situé dans les sous-sols de l’hôtel de police. Son corps a été découvert par des collègues, en début d’après-midi.

Le policier était père de deux filles, il souffrait de dépression et revenait à peine  d’un long arrêt maladie.

Gradé, il travaillait au sein du service chargé de la surveillance des transports en commun, basé à Paris, et qui dispose d’unités délocalisées dans les départements de la petite couronne.

L’enquête sur ce nouveau drame a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

En 2017, 39 policiers se sont donnés la mort, soit trois fois plus qu’en 2016. L’arme de service est utilisée dans environ 50 % des passages à l’acte. Les suicidés sont quasi exclusivement des hommes. L’Ile-de-France, qui concentre un tiers des effectifs de terrain (36 000 policiers), est logiquement la région la plus touchée.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance