Paris accueille une conférence internationale de soutien au Liban

Paris accueille une conférence internationale de soutien au Liban

Paris Vox – Comment éviter la faillite du Liban ? Tel est le thème crucial de cette conférence internationale, baptisée « CEDRE » ( Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises) qui accueille des représentants de plusieurs pays arabes et européens, ainsi que d’institutions financières régionales et internationales.


En effet, l’économie du Liban est en panne depuis sept ans en raison de crises politiques à répétition A cette situation, il faut ajouter le conflit en Syrie voisine et l’afflux d’environ un million de réfugiés. C’est pourquoi le Liban espère lever « entre 6 et 7 milliards de dollars sous forme de lignes de crédit et de dons  », indique M. Nadim Mounla, conseiller du Premier ministre Saad Hariri.

Avant la conférence, les autorités ont adopté in extremis leur nouveau budget 2018 qui prévoit un déficit de 4,8 milliards de dollars contre 2,3 milliards en 2011, au début de la crise syrienne. Ce déficit fait poindre le risque d’une crise systémique grave pouvant aller jusqu’à la faillite…

Outre les dons et les crédits, une autre voie de rétablissement économique est la lutte contre l’évasion fiscale, estimée à 4,2 milliards de dollars par an. Dans cette optique, il convient de lutter également contre une recrudescence de la corruption, que 92 % des Libanais affirmaient en 2016 avoir constatée. Dans son dernier rapport, l’ONG Transparency International a classé le Liban au 143ème rang sur 180 pays, selon l’indice de perception de la corruption.

C’est le ministère français des Affaires étrangères qui accueille, dès aujourd’hui 6 avril, dans ses locaux de la rue de la Convention à Paris, cette conférence.

Fermer le menu