Nouveau succès du colloque de l’ILiade

Nouveau succès du colloque de l’ILiade

Paris Vox – Le colloque annuel de l’institut pour la longue mémoire européenne, l’Iliade, se tenait ce samedi à la maison de la Chimie à Paris. Le colloque avait pour thème : “Européens : transmettre ou disparaître”.


Premier constat : il y a beaucoup de monde, 1200 personnes selon le décompte des organisateurs.

Deuxième constat : les personnes venues ont tout âge, on croise des bambins en poussette et des personnes aux cheveux grisonnants.

Le colloque est l’occasion de recevoir du savoir, d’échanger des expériences et aussi de faire quelques emplettes. L’artisanat d’art côtoie la musique du Docteur Merlin ou du Chœur Monjoie Saint-Denis. Et il y a de quoi lire : bande dessinée, essais et revues.

La rédaction de Livr’Arbitres a concocté un numéro hors-série de sa revue avec les contributions de nombreux intervenants du jour.

La nouvelle revue d’histoire et Éléments proposent de leur côté leur derniers numéro et l’on peut échanger avec différents auteurs et contributeurs à travers les allées.

La presse de réinformation n’est pas en reste avec les stands de Breizh Info et TV Libertés.

De nombreux artistes ont planché sur le thème du jour, il en ressort des affiches magnifiques disponibles à l’achat. Côté conférences l’amphithéâtre a fait le plein, salle principale et balcon !

L’institut Iliade qui forme de nombreux cadres au méta-politique a réuni ses disciples ainsi que de nombreux curieux. Deux des élèves des cercles de promotion présentent les conférences et font le lien entre les différents intervenants.

Philippe Conrad, le président de l’institut Iliade a ouvert les débats tandis que Jean Yves Le Gallou les a clos. L’antienne de Dominique Venner,“La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon”, résonne dans les têtes et les cœurs.

Afin d’aborder le thème de la transmission ; plusieurs thématiques sont abordées, François Bousquet évoque la déconstruction et notamment celle de l’école. D’école, il est à nouveau question lors de la table ronde qui suit. Avant la pause de midi, on aborde la tradition grecque et la transmission de celle-ci au moyen âge.

A la reprise, la transmission est abordée sous l’angle du scoutisme, du compagnonnage et du conte. S’ensuit une analyse de l’entreprise et de son rôle éducatif et « communautaire ». Le rôle des femmes est traité sous la forme d’une table ronde vivante mettant en avant les Antigones.

La musique sera ensuite l’objet de discussions sur son aspect traditionnel.

Avant de conclure, un film à été projeté en avant-première. Le court-métrage présenté est le futur clip qui fera la promotion de l’institut Iliade.

Les conférences ayant été enregistrées, elles seront disponibles sur le site internet de l’Iliade prochainement.

Iliade

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance