Mairie du 18e : exposition photographique sur les sans-abris

Mairie du 18e : exposition photographique sur les sans-abris

Paris Vox – A la mairie du 18ème se tient, jusqu’au 17 mars prochain, l’exposition “EXILS INTRA MUROS” sous l’accroche “Et si c’était vous ? Mobilisés pour un hébergement digne des personnes sans-abris.” L’exposition, qui regroupe un grand nombre de célébrités, a pour but de susciter une prise de conscience de la population sur les conditions de vie des sans-abris.


Premier constat,  des sans-abris on en croise quelques-uns à une dizaine de mètres de la mairie d’arrondissement et le réel nous rattrape avant même de franchir le seuil de la mairie.

Une centaine de clichés sont exposés sur dix toiles tendues à l’étage de la mairie et également sur une vingtaine de bancs.

Marc Mekli, le photographe, a saisi la réalité de la rue et l’a mis en scène à travers des photographies de célébrités « mises en situation de sans-abrisme », comme aurait pu dire le ministre du logement, afin de  « déranger face à un phénomène dont nous sommes collectivement responsables et devant lequel nous pouvons nous sentir parfois impuissants ».

L’accusation de la responsabilité collective ne plaît pas à tous, une femme venue pour une démarche à la mairie nous a confié  : « J’ai déjà du mal à joindre les deux bouts en fin de mois mon pauvre monsieur, et ce serait de ma faute tout ça  ! Bien sûr c’est triste et malheureux mais que faire  ? »

Loin de vouloir remettre en cause la sincérité des nombreuses célébrités s’étant prêtées à l’exercice, plusieurs choses peuvent légitimement nous interroger cette exposition qui se veut le coup d’envoi d’une année consacrée à la fraternité.

Le 20 mai, un forum du bénévolat mettra à l’honneur des associations qui font des maraudes et qui apportent un soutien aux sans-abris, cette initiative est louable mais n’est-t-elle pas tardive alors que l’hiver sera déjà loin et, bien que les sans-abris aient également besoin d’aide l’été, l’urgence est souvent hivernale  ?

Il est également regrettable qu’on ne propose rien aux visiteurs de l’exposition afin d’aider les sans-abris. Une collecte de vêtement est bien organisée dans le hall de la mairie mais celle-ci est réalisée au bénéfice des migrants (elle est l’oeuvre de « Utopia 56″ sous le patronage d’Emmaus et de la Mairie de Paris).  L’aveu de la mairie est ici terrible  : on pointe d’un doigt les familles abandonnées dans nos rues mais les seuls opérations concrètes organisées sont en faveur des « réfugiés » et des migrants clandestins.

En quittant la mairie de place Jules Joffrin avant de s’engouffrer dans le métro, on recroise d’autres SDF, décidément le sous-titre de l’exposition voit juste, il est temps de se mobiliser pour un hébergement digne des nôtres…

Informations pratiques  :

Exposition dans la Mairie du 18ème arrondissement

1 Place Jules Joffrin

75018 Paris

Métro  : Ligne 12 Jules Joffrin

Lundi, Mardi, Mercredi, Vendredi  : 8h30-17h00

Jeudi:8h30-19h30

Samedi:9h00-12h30

Fermé le dimanche

Fermer le menu