Des cours d’arts martiaux pour les migrants clandestins

Des cours d’arts martiaux pour les migrants clandestins

Paris Vox – Quelle meilleure idée que d’enseigner des sports de combats aux migrants clandestins hébergés par la Ville de Paris ? Aucune apparemment, puisque des cours de taekwondo sont dispensés au centre d’accueil des migrants du boulevard Ney dans le 18e arrondissement, sous la férule, excusez du peu, de Pascal Gentil, ex-champion du monde de la discipline.


Loger nourrir, soigner les migrants clandestins ne suffit pas, il faut aussi les occuper et les distraire.

C’est pourquoi chaque mardi, au centre d’accueil des migrants du boulevard Ney, trois enseignants de la Fédération de taekwondo donnent des cours évidemment gratuits.

Ces séances sont « un défouloir » pour les immigrés clandestins qui s’y présentent en grand nombre.

Les cours de taekwondo ne sont cependant pas les seules activités proposées aux migrants clandestins, une session de cricket avec des membres de l’équipe de France ayant aussi été organisée ainsi que divers concerts.

Fermer le menu