Grand stade de rugby de Ris-Oranigs : la fédération arrête les frais.

Grand stade de rugby de Ris-Oranigs : la fédération arrête les frais.

Paris Vox – La réunion du conseil de la fédération nationale de rugby a acté l’abandon du projet pharaonique d’un nouveau grand stade de rugby.


Après 12 millions d’euros investis auquel on ajoutera près de 500 000 € de frais de rupture,  la Fédération Française de Rugby a décidé de stopper le projet de construction d’un grand stade à Ris-Orangis.

La nouvelle équipe fraîchement élue à la tête de la fédération – l’ancien ministre des sports, Bernard Laporte est le nouveau président-  a donc tenu la parole prise pendant la campagne.

Les contribuables, qui doivent regretter les presque 13 millions d’euros engloutis par le projet, seront heureux d’apprendre que cela évitera la bagatelle de 600 millions d’euros minimum prévus pour la construction de ce nouveau stade.

L’enceinte, qui prévoyait 82000 places, n’était pas de première utilité.  Et alors que la rentabilité du Stade de France n’est toujours pas atteinte, de nombreux doutes sur la viabilité du projet avaient été exprimés.

 

Fermer le menu