Faire un don
« Dans ma rue » : signalez les anomalies dans l’espace public !

« Dans ma rue » : signalez les anomalies dans l’espace public !

Paris Vox – Depuis 2012, la mairie de Paris a lancé une application pour téléphone « Dans ma Rue », cette application, invite les utilisateurs de l’application à remonter les anomalies constatées dans l’espace public.


 

On peut constater que l’application est de plus en plus utilisée par les parisiens.

Nous sommes passés de 12462 signalements en 2012 à 59332 pour l’année 2015.

Analysons les signalements en détails pour l’année 2015

On constate que le tiercé dans l’ordre des 3 plus grandes anomalies est :

  • Les graffitis, 40% des anomalies, soit 23589 plaintes
  • Les objets abandonnés, 24% des anomalies, soit 14359 plaintes
  • La malpropreté, 15% des anomalies, soit 8990 plaintes

Les graffitis sont la première source de plainte, et ce n’est guère surprenant, vu le nombre des tags que l’on peut observer en parcourant les rues de notre chère capitale. Ce qui est plus inquiétant est la passivité de la mairie et de la justice face à ce phénomène. On pourra citer en exemple, la statue de la place de la République tagguée et « graffée » depuis fin 2015 et a été nettoyée seulement en cette fin d’année, aux frais du contribuable. La justice condamne bien souvent a de légères peines les « graffeurs » et bien souvent trop tard, ainsi, le procès de 56 « graffeurs » en 2009 avait donné lieu à une amnistie générales, les faits remontant à un dizaine d’années…

On constatera que l’anomalie « Du vert près de chez moi », n’a rassemblé que 95 demandes (soit 0.16%), cette requête revient à demander aux habitants l’installation de fleurs et d’éléments végétaux dans leurs rues. On remarquera que ces requêtes sont anecdotiques pour les habitants plus concernés par la pollution visuelle de tout type…

Qui sont les utilisateurs de l’application ?

Les 3 arrondissements rapportant le plus d’incidents sont :

  • Le 18ème arrondissement, près de 12% soit 6982 actes
  • Le 11ème arrondissement, plus de 10% soit 6113 plaintes
  • Le 17ème arrondissement, plus de 8.5% soit 5081 plaintes

On peut voir que la relation entre nombre d’habitants et taux de plaintes n’est pas liée. Le 15ème arrondissement qui représente 10.6% des habitants de la ville ne représente que 8.16% des plaintes. A l’inverse, le 18ème arrondissement pèse 9% d’habitants pour 12% des plaintes.