Livre : « D’ombres et de flammes » de Pierric Guittaut

Livre : « D’ombres et de flammes » de Pierric Guittaut

Paris Vox (via Présent) – Avec Pierric Guittaut, pas de round d’observation, le lecteur est directement projeté au cœur de l’action. Une route de campagne, une famille à vélos décimée par un chauffard alcoolique et toxicomane, un gendarme qui perd son sang-froid face à l’horreur du drame et passe à tabac le criminel… Vous entrez dans « D’ombres et de flammes », un « polar » de la Série Noire Gallimard qui vous saisit à la gorge dès les premières lignes pour ne vous lâcher qu’une fois l’ouvrage refermé. Et encore…


 

Suite à son « dérapage », le major Remangeon va être muté d’office au fin fond de la Sologne, sa terre natale détestée. Un retour aux sources qui va ressembler à une descente aux enfers pour le gendarme confronté au fantôme de son épouse disparue, à l’assassinat d’une jeune collègue, à la violence des braconniers et à l’ombre écrasante d’un père disparu, rebouteux et sorcier « au sang fort » dont il a rejeté tout le savoir et l’héritage… Et si justement, pour l’officier, le salut venait de l’acceptation de son identité profonde, s’il échappait aux pulsions de mort en « devenant ce qu’il est » ? Tempête sous un crâne sur fond de coups de carabines de chasse, de magie noire et de tentations charnelles …

Dans ce nouveau roman, Pierric Guittaut fait étalage de tout son talent de conteur et de metteur en scène, il parvient à retranscrire parfaitement l’ambiance de ce coin de campagne de France qu’il aime d’évidence mais sans jamais l’idéaliser ni la magnifier exagérément. Avec lui, le lecteur ressent physiquement l’ambiance de la forêt, en renifle les odeurs et en perçoit les mystères, il pose ses pas dans les empreintes laissées dans la boue des chemins par les divers personnages… L’accent local chante à ses oreilles et il se prend d’empathie pour cette « France périphérique » trop délaissée par la littérature.

A la fois parcours initiatique, enquête policière, roman sociologique et psychologique, « D’ombres et de flammes » dépasse de très loin le simple « livre policier » que l’on ne lit que pour l’intrigue proprement dite. Avec ce nouvel ouvrage riche et percutant, l’auteur s’impose incontestablement comme le maître français du « polar rural ».

Xavier Eman (Chronique de Livr’arbitres)

« D’ombres et de flammes », de Pierric Guittaut, Série Noire Gallimard, 300p., 18 euros.