Aubervilliers : manifestation de la communauté chinoise

Aubervilliers : manifestation de la communauté chinoise

Paris Vox – Plus de 2000 chinois se sont rassemblés, dimanche 21 août, sur la place de l’Hôtel de Ville à Aubervilliers pour dénoncer l’insécurité et la violence dont ils sont victimes. Dans le cortège, les manifestants arboraient des tshirts maculés de sang demandant « Agression, qui sera la prochaine victime ? » mais aussi de très nombreux drapeaux français.


 

Venus de toute l’Ile de France, les membres de la communauté chinoise veulent crier leur exaspération et exigent la « sécurité pour tous ».  Après la mort de Zhang Chaolin le 7 août dernier, ils réclament des « actes » pour faire face à une situation de plus en plus insupportable. En effet, en 2016, les agressions envers les asiatiques ont été multipliées par trois par rapport à l’année précédente.

Sans vouloir pointer du droit l’origine ethnique de leurs agresseurs, les représentants de la communauté dénoncent le racisme de « certaines populations » à leur encontre. « Ces gens pensent qu’une chinois a toujours de l’argent sur lui  ! » s’énerve l’un des manifestants.

La communauté chinoise, à Aubervilliers comme ailleurs, ne veut en tout cas plus être une victime passive et la tension est palpable. A la fin du cortège, deux jeunes du quartier soupçonnés d’avoir voulu voler le sac d’une participante sont pris à partie par la foule avant d’être interpellés et exfiltrés par la police, présente en nombre.

 

Fermer le menu