Promenade aux médiévales de Provins

Promenade aux médiévales de Provins

Paris Vox (Tribune) – Les enfants ont beau être d’intolérables petits tyrans domestiques spécialistes du chantage émotionnel – et qui en plus coûtent cher-, on se sent parfois obligé de leur faire plaisir.


 

Ce fut notre cas ce weekend. Nous avions décidé de récompenser nos chères têtes blondes pour toutes ces nuits blanches et grasses matinées gâchées en les emmenant à la 33ème édition des médiévales de Provins.

La plus grande fête médiévale de France
La plus grande fête médiévale de France

Le principe est simple et bon enfant. Si vous venez déguisés, le prix d’entrée passe de 11 euros à 5 euros ce qui est vraiment une belle économie vu que le costume coute en général 20 euros et que l’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans. Une fois sur place, vous aurez la joie de voir une cité médiévale magnifiquement bien conservée (inscrite au patrimoine mondial de l’humanité quand même, oui Le Havre et le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais le sont aussi, certes… mais il se trouve que là c’est beau pour de vrai  !) et livrée aux fantasmes d’adultes fans de jeux de rôle. En effet, s’y côtoient dans la joie et la bonne humeur des bénévoles tentant de recréer l’ambiance et la vie du moyen-âge (n’allez pas faire de blague sur le fait de se piquer le doigt sur une quenouille ou vous allez devoir subir 10 minutes d’explications courroucées sur le fait que Perrault n’y connaissait rien en filage et qu’on ne peut pas se piquer avec une quenouille) à grands renforts de détails et un véritable enthousiasme et des gens venus parader dans leur plus beau costume d’elfe du Mordor.

Il est un peu triste de constater que 1000 ans d’Histoire et d’histoires qui ont façonné notre inconscient national se résument pour certains à la resucée américanisée de certains films et séries télévisées à base de dragons, d’anneaux, de gobelins et de zombies glacés. Toutefois, il faut reconnaitre que la bière y est bonne et bon marché et que la nourriture, essentiellement du cochon à la broche d’après ce que nous avons pu en voir, est excellente. De plus, ces méchouis sont organisés par les différentes associations de la ville (le club des motards, le club de rugby etc) pour renflouer leurs caisses ce qui est somme toute assez sympathique.

Il est un peu triste de constater que 1000 ans d’Histoire et d’histoires qui ont façonné notre inconscient national se résument pour certains à la resucée américanisée de certains films et séries télévisées à base de dragons, d’anneaux, de gobelins et de zombies glacés.

Les esprits chagrins reprocheront à cet évènement son côté mercantile, cependant bien des stands proposent aux chalands des marchandises d’assez bonne qualité pour des sommes modiques. Certaines attractions n’ont qu’un très lointain rapport avec le Moyen-Age, on pense notamment à la tribu du Drakkar qui présente un spectacle dansant auquel on se laisse prendre avec plaisir mais qui est plus que discutable historiquement. Certains iront même jusqu’à dire que la diversité ethnique y était tout à fait insuffisante, ce qu’on ne peut que constater, le Sarrazin se faisant rare en ce dimanche à Provins. Non, le seul mauvais moment est quand on se retrouve à voir passer au sein du défilé en costume un Christian Jacob à l’air réjoui et que les rombières locales l’observent d’un air énamouré en se donnant des coups de coude tout en répétant ce qui semble être un mantra local « c’est Monsieur Jacob  ! ».

Bref, les enfants ont adoré et ont dormi dans la voiture au retour. Que demander de plus  ?

Kléber Chinaski

Fermer le menu