Nouvelle évacuation d’un camp de migrants clandestins

Nouvelle évacuation d’un camp de migrants clandestins

Paris Vox – La gestion de l’afflux continu d’immigrés clandestins à Paris s’avère de plus en plus délicate avec notamment la multiplication des camps sauvages qui se reforment presque immédiatement, au même endroit ou un peu plus loin, après chaque évacuation. Cette fois c’est le campement des Jardins d’Eoles (18e et 19e arrondissement), qui regroupe près de 2000 migrants, dont l’évacuation a commencé ce lundi 06 juin au petit matin. L’opération se déroule jusqu’à présent dans le calme et les migrants (Somaliens, Soudanais, Afghans et Erythréens) devraient être répartis dans différents centres mobilisés dans toute l’Ile de France, ce qui suscite d’ailleurs certaines réticences dans les communes chargées de cet accueil.
Souhaitée par le ministre du logement Emmanuelle Cosse et organisée par la préfecture de police, c’est la 23e évacuation ordonnée à Paris depuis juin 2015 et la seconde en ce même lieu, à un petit mois d’intervalle.
« Tant que l’afflux ne cessera pas, le problème se posera à nouveau, ici ou ailleurs… » commentait d’ailleurs l’un des riverains assistant à l’opération.
Cette évacuation avait été accélérée par la présence de cas de tuberculose au sein du campement sauvage signalés par Médecins du Monde la semaine dernière. Face à l’inquiétude sanitaire, le gouvernement a décidé d’agir même si, une nouvelle fois, la solution ne s’avère que ponctuelle et temporaire.

Fermer le menu