Benoit Magimel : réquisition minimale du procureur

Benoit Magimel : réquisition minimale du procureur

Paris Vox – Si, bien que sans permis, l’on renverse en voiture une piétonne, qu’on la laisse étendue sur la chaussée avant de s’enfuir chez soi pour se défoncer à l’héroïne, que risque-t-on judiciairement ?
En fait tout dépend de votre profession, de votre rang social et de votre notoriété. C’est en tout cas ce que laisse penser le réquisitoire « a minima » du procureur dans l’affaire Benoit Magimel (une femme de 62 ans renversée le 11 mars dernier dans le 16e arrondissement), l’accusation ne réclamant que 5000 euros et un an de suspension de permis (qu’il n’a déjà plus) pour l’acteur « indélicat » poursuivi pour blessures involontaires et consommation de stupéfiants.
« Cela me paraît constituer un avertissement important pour M. Magimel», a commenté sans rire le procureur de la République qui n’a pas retenu le délit de fuite dans sa plaidoirie.
5000 euros d’amende pour une star de cinéma millionnaire (890 000 euros de cachets en 2011, 405.000 euros pour 2 films en 2012), voilà en effet qui risque d’être extrêmement dissuasif.
Il ne reste plus qu’à espérer que les automobilistes lambda traînés devant les tribunaux pour de simples dépassements de vitesse ou pour 1 dixième d’alcool de trop dans le sang bénéficient de la même mansuétude.
Le jugement sera rendu le 24 mai prochain.

Fermer le menu