Faire un don
Couvre-feu : risque moindre en tribune qu’au bar ?

Couvre-feu : risque moindre en tribune qu’au bar ?

Paris Vox – Les fans de football sont ils plus sujets au Covid que le public de Roland Garros ? La question mérite d’être posée…

La demi-finale entre Nadal et Djokovic disputée vendredi a été un match qualifié d’historique par de nombreux observateurs. La partie s’est prolongée au-delà de l’horaire du couvre-feu. Alors que le public en tribune craignait devoir quitter le court et louper la fin de la rencontre, les organisateurs du tournoi de tennis ont obtenu des autorités que les spectateurs puissent rester jusqu’à la fin du match.

Les 5000 spectateurs ont donc pu assister à la victoire de Novak Djokovic.

Nos confrères de Capital expliquent dans un article comment cette dérogation a pu être obtenue : https://www.capital.fr/economie-politique/couvre-feu-comment-roland-garros-a-reussi-a-obtenir-une-derogation-de-derniere-minute-pour-le-match-nadal-djokovic-1406262

Cette dérogation ne s’appliquait qu’aux spectateurs présents en tribune et pas à ceux qui auraient pu suivre la rencontre à la télévision.

Roland Garros terminé, de nombreux français se passionnent pour une autre compétition sportive, le Championnat d’Europe des Nations de football, également nommé EURO. La France joue sa première partie contre l’Allemagne ce mardi.

Problème, de nombreux supporteurs entendent suivre cette rencontre entre amis dans des bars par exemple. Le match censé se terminer entre 22 h 45 et 22 h 50, il sera difficile de rentrer chez soi en respectant le couvre-feu, à 23 h 00.

Interrogé par le journal Le Parisien, le ministère de l’Intérieur précise qu’il n’y aura « aucune tolérance » pour les supporteurs français.

On peut se demander s’il y a une hiérarchie entre les citoyens qui regardent le football ou le tennis dans les bars et celui qui peut s’offrir une place à Roland Garros. On peut également s’interroger sur l’utilité d’un tel couvre-feu…