Loi sécurité globale : manifestation et répression

Loi sécurité globale : manifestation et répression

Paris Vox – Les oppositions à la loi de sécurité globale actuellement débattue par le parlement ne plaisent pas au gouvernement. Plusieurs manifestations ont eu lieu hier et se sont terminées par des scènes de répression.

Aura-t-on encore des images à montrer demain des manifestations ? La répression qui s’est abattue en fin de manifestation pourra-t-elle être filmée et diffusée ?

Ces questions se posent aujourd’hui avec la plus grande acuité, car le projet de loi « sécurité globale » comporte notamment l’article 24 qui interdit la diffusion de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » des forces de l’ordre.

On peut légitiment s’interroger sur cette mesure alors que la contestation à ce projet de loi a une nouvelle fois finie sous un nuage de gaz lacrymogènes accompagnés de matraquages… Le canon à eau était également de sortie afin de faire évacuer les derniers manifestants sur les milliers qu’on dénombrait en début de journée.

Cette manifestation était composée d’organisations syndicales, de partis de gauche, de simples citoyens et de gilets jaunes. D’ailleurs les images de contestations ressemblaient fortement à ce qu’on a pu voir pendant les Gilets Jaunes.

Les images d’une partie des affrontements