Limeil-Brévannes (94) : le projet de nouvelle prison abandonné

Limeil-Brévannes (94) : le projet de nouvelle prison abandonné

Paris Vox – C’est un soulagement pour nombre d’habitants qui s’étaient mobilisés contre ce projet de construction d’une prison sur le territoire de la commune. Plus de 1000 personnes avaient ainsi manifesté leur opposition à ce chantier voulu par le gouvernement.

C’est le député LREM du Val-de-Marne, Laurent Saint-Martin, qui a confirmé l’abandon de projet après avoir conversé directement avec le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti.

Cette «  victoire  » est, selon lui, le fruit de plus de deux ans de mobilisation de la population et des élus locaux.

L’annonce de ce projet en mars 2018 de construction d’une structure d’accompagnement vers la sortie  » (SAS) avait fait descendre plus d’un millier de personnes dans les rues de la ville pour dénoncer un projet mettant en péril, selon ses opposants, un projet de téléphérique attendu de longue date ainsi qu’une zone d’activité économique.

On peut également penser que les habitants nourrissaient une certaine inquiétude vis-à-vis des possibles nuisances apportées par la présence d’une prison et des populations qui l’environnent.

 Au total, selon la maire Françoise Lecoufle qui a exprimé son « immense soulagement » à l’annonce de l’abandon de la SAS, plus de 150 parlementaires et élus locaux se sont mobilisés contre le projet et la pétition lancée a recueilli plus de 8600 signatures.