Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !

LE MOBILIER D’ARCHITECTES 1960-2020

Cité de l’architecture et du patrimoine

À travers les créations mobilières des plus grands noms de l’architecture de ces soixante dernières années, l’exposition propose de découvrir comment les architectes s’inscrivent dans les arts décoratifs, par le design de meubles, objets et luminaires. Avec près de 300 pièces, plus de 125 architectes représentés et près de 90 éditeurs, l’exposition est une invitation à déambuler à travers la Cité à la découverte du mobilier des grandes figures et personnalités de l’architecture de ces dernières décennies.

L’HISTOIRE SILENCIEUSE DES SOURDS

Panthéon

L’exposition vous emmènera à la découverte de l’histoire des Sourds avec ses périodes de progrès pour l’instruction et l’intégration, ses grandes figures de sourds-muets instruits et engagés comme Jeanne Stuart ou l’architecte Etienne de Fay, la création de la première association sourde à Paris en 1836 par Ferdinand Berthier… mais aussi ses périodes de régression, avec la montée de l’eugénisme à la fin du XIXe et au XXe siècle. C’est seulement dans la foulée des années 1960-1970, que l’on parle d’un « Réveil Sourd », avec une reconnaissance des langues des signes internationales, nées dans le sillage de la langue des signes française.

LE CINEMA D’EXPEDITIONS (des origines à l’aventure de la Croisière Jaune)

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

A partir de 1930, Pathé prépare aux côtés de Citroën le film de l’expédition de la Croisière jaune, dont le challenge est de traverser l’Asie pour arriver jusqu’à Pékin. La réalisation du projet prolonge l’aventure des films de voyages et d’expéditions, un genre très prisé depuis le cinéma muet, lorsque le cinéma constituait pour les spectateurs un vecteur de découvertes, une fenêtre ouverte sur le monde. Pathé envoyait des opérateurs jusqu’en Afrique Noire et au Japon, ou encore, proposait des fictions documentaires comme Nanouk l’Esquimau (1922). Quant à la Croisière jaune, également connue comme l’expédition Citroën Centre-Asie, elle est, à l’instar de la Croisière noire (1926), un pari industriel visant à démontrer la maîtrise des voitures autochenilles de Citroën. Cette exposition, rassemble des affiches, des photographies et du matériel publicitaires, des documents inédits comme des journaux de bord, ainsi que des extraits de films, produits entre 1903 et 1934.

LE CABINET DES LIVRES AU FEMININ

Domaine de Chantilly

La bibliothèque du musée Condé propose, à travers les livres, une galerie de portraits de grandes lectrices. Femmes de lettres, femmes de savoir, femmes de pouvoir et d’influence, certaines ont trouvé parfois une place d’égale face aux hommes : Louise de Savoie, Marguerite de Navarre, Catherine de Médicis, Diane de Poitiers ou Marguerite d’Autriche se distinguent par des lectures raffinées ou des écrits marquants. D’autres femmes moins connues témoignent toutes d’une culture diversifiée comme Catherine de Coëtivy (vers 1460-1529), nièce de Louis XI, dont le musée Condé abrite une bibliothèque de plus de quarante ouvrages portant une belle devise : « Là demeure ».

Fermer le menu