Demandes d’asile en France : c’est toujours l’explosion !

Demandes d’asile en France : c’est toujours l’explosion !

Paris Vox – Ce n’est évidemment pas une surprise mais ce que tout un chacun peut constater dans les rues, notamment de la capitale, se confirme dans les chiffres. En effet, le journal le Figaro  a eu accès aux derniers chiffres de l’Office français pour la protection des réfugiés et apatrides et ceux-ci sont en très forte augmentation.

L’explosion des demandes  concernent presque toutes les régions du monde  : Géorgiens (+ 86 % depuis le 1er janvier), Albanais (+32 %) , Guinéens (+33 %), Maliens (+85 %), Haïtiens (+69 %)… 

D’après le  «tableau de bord» de l’Office français pour la protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), dirigé par le conseiller d’État, Julien Boucher, 41 000 demandes auraient été enregistrées en quatre moi soit plus de 10.000 par mois en moyenne. Une tendance qui ne fait que s’accentuer…

Alors que 2018 avait déjà marqué un pic historique, avec plus de 120 000 demandes enregistrées, 2019 devrait établir un nouvel inquiétant record  !

Les cas des pays qui ne sont pas en situation de guerre et où les demandes paraissent essentiellement liées à des considérations économiques inquiètent particulièrement les autorités, surtout quand ces pays sont censés avoir des accords avec la France pour juguler cette immigration, comme c’est le cas pour l’Albanie et la Géorgie.

Autre source d’inquiétude  : la demande d’asile dans les DOM. Aux Antilles et en Guyane, «1852 demandes globales ont été introduites depuis le début de l’année, soit une hausse de 71 %». «À Mayotte, la demande globale a triplé par rapport aux quatre premiers mois de 2018 : 715 demandes ont été introduites depuis le début de l’année contre 245.»

Une situation de moins  en moins gérable et dont on voit mal comment elle pourrait s’améliorer à la vue de l’inertie de l’Etat face aux problématiques migratoires.

Fermer le menu