Entartrage d’Eric Coquerel : trois militants d’Action Française condamnés à un stage de citoyenneté

Entartrage d’Eric Coquerel : trois militants d’Action Française condamnés à un stage de citoyenneté

Paris Vox – Trois étudiants âgés de 20 à 22 ans, alors membres de l’Action française, ont été condamnés  par le tribunal correctionnel de Nanterre à un stage de citoyenneté pour avoir entarté, en avril 2018, le député LFI Eric Coquerel.

Ils ont été reconnus coupables de violence sur une personne chargée d’une mission de service public et condamnés à verser 500 euros chacun à leur «  victime  » pâtissière, Eric Coquerel.

Les faits sont pourtant davantage de l’ordre de la pochade estudiantine que de l’attentat politique. En effet, le député de Seine-Saint-Denis avait reçu une « tarte » emplie de mousse à raser sur le visage alors qu’il se rendait à un débat à Colombes (Hauts-de-Seine), le 19 avril 2018.

Une action «  humoristique  » que la fédération francilienne d’Action française avait revendiquée  sur les réseaux sociaux. Eric Coquerel avait été notamment ciblé du fait de son soutien  à l’occupation de la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France, par des migrants clandestins et des militants immigrationnistes.

Les trois prévenus ont déclaré à l’audience du 12 avril avoir quitté depuis l’Action française.

Fermer le menu