Les « pays » : le pays de France

Les « pays » : le pays de France

Les pays traditionnels de France sont les territoires présentant des caractères physiques et une occupation humaine homogènes. Plus de 500 « pays » sont référencés en France dont une douzaine en région parisienne. Paris Vox revient cette semaine sur : le pays de France.

Le pays de France se situe au nord de Paris sur les départements du Val-d’Oise, de la Seine-Saint-Denis et la Seine-et-Marne ou plus simplement entre le Vexin français et la Goële.

Si le terme de « France » apparaît avec les premiers Mérovingiens, au Ve siècle, pour designer le pays des Francs, « de France » apparaît pour la première fois dans un texte de 1126 pour désigner l’abbaye de Saint-Denis « Monasterii beati dyonisii de Francia ». Cette abbaye pourrait être à l’origine de l’extension du qualificatif à tout le pays, car ses biens et terres couvraient une bonne partie de la région. À la fin du Moyen Âge, la quasi-totalité des localités du pays est qualifiée comme étant « en France » ou « de France ».

Territoire peuplé dès la préhistoire par des chasseurs-cueilleurs, des fouilles ont permis de découvrir des vestiges datant de l’antiquité (plus de vingt exploitations agricoles, trois petites agglomérations ainsi que trois places fortifiées et un cimetière) en divers lieux du pays de France puis, et, en raison du manque d’écrits, ce n’est qu’au XIIe siècle que le Pays entre dans l’histoire en faisant partie du premier domaine royal capétien sous la dénomination de « plaine de France ».

Territoire fertile, les grandes abbayes de Paris et de sa région y possédaient un très grand nombre de terres agricoles protégées par la puissante Maison de Montmorency qui régnait sur la plus grande partie de la plaine de France qui fortifièrent le pays.

A la Renaissance, ce territoire prend son essor : les églises sont rénovées et agrandies, les demeures seigneuriales magnifiées… Tout contribuait à symboliser la puissance de ce territoire.

Dans le sciage de Paris, le Pays de France ne cessera de croitre et de profiter de l’industrialisation du XIXe siècle. Après la seconde guerre mondiale de grands ensembles sont construits à la hâte sur des terrains disponibles et peu chers afin de répondre à l’importante crise du logement liée à l’exode rural, aux destructions de la guerre, à la destruction des bidonvilles et à la décolonisation. A l’heure actuelle, le pays de France n’est plus rural que sur la moitié de son territoire.

Fermer le menu