Migrants clandestins : le centre de la Chapelle remplacé par cinq structures

Migrants clandestins : le centre de la Chapelle remplacé par cinq structures

Paris Vox – Soulagement pour les riverains, le centre d’accueil de migrants situé porte de la Chapelle, au nord de Paris, fermera ses portes le 31 mars prochain. L’afflux de migrants restant constant, il sera remplacé par cinq nouveaux centres répartis dans tout l’Ile de France.


C’est officiel, un an et demi après son ouverture, le centre qui accueillait jusqu’à 450 personnes, sera fermé le 31 mars. Il va être remplacé par cinq centres d’une capacité totale de 750 places répartis dans cinq départements. Ces cinq établissements seront situés boulevard Ney, à Paris, non loin de la porte de la Chapelle, à Ris-Orangis (Essonne), à Cergy (Val-d’Oise), dans une commune des Hauts-de-Seine et une autre de Seine-et-Marne dont les noms n’ont pas encore été communiqués.

Du côté de la préfecture, on explique que ces nouveau centres offriront « les mêmes prestations » que « la bulle » de porte de la Chapelle, « mais à une plus grande échelle ». Un aveu du fait que la pression migratoire est toujours croissante…

Au total, plus de 15000 clandestins seront passés par le centre de la Chapelle avant d’être réorientés vers d’autres structures.

En ce qui concerne la mairie de Paris, Anne Hidalgo a déjà annoncé que la « bulle »  serait réutilisée sur un autre site parisien dans le but, toujours,  d’accueillir des migrants, Par ailleurs, une « maison des réfugiés » devrait également voir le jour pour regrouper les initiatives associatives pro-migrantes.

Fermer le menu

In Memoriam
Nouveau CD In Memoriam