22 novembre : sortie du nouveau numéro de la revue « Eléments »

22 novembre : sortie du nouveau numéro de la revue « Eléments »

Paris Vox – Demain, mercredi 22 novembre, sort dans les kiosques le nouveau numéro du « magazine des idées » avec pour dossier central « La nouvelle vague du conservatisme ». La revue met également en vedette l’universitaire et intellectuel américain Matthew Crawford, qui travaille notamment sur le sens du travail et de l’individualité dans les sociétés modernes.


On trouvera également dans ce numéro, comme à chaque parution, de nombreuses recensions de livres et de revues, des chroniques économiques et géopolitiques, des réflexions  sur l’éducation, des critiques cinématographiques…  Au fil des numéros, « Eléments » s’impose vraiment comme l’une des plus riches et éclectiques revues du panorama intellectuel français.

Extrait de l’éditorial d’Alain de Benoist :

« La diversité est un terme à l’identité malheureuse. À l’origine, il est synonyme de pluralité et de variété. Diversité des paysages et des lieux, diversité des peuples et des cultures, diversité des espèces. D’où vient la diversité ? De l’imperfection du monde. Bienheureuse imperfection qui est aussi cause de la plus grande richesse de l’humanité, car un monde parfait serait d’une désolante uniformité !

La reconnaissance de la diversité culturelle a cependant été longue à s’imposer.

L’ethnocentrisme occidental n’a cessé de se référer à une nature humaine universelle qui se confondait avec ses valeurs propres, légitimant du même coup la dévaluation des cultures autres, dès lors déclarées « inférieures », « barbares » ou « retardataires ». D’où l’idéal de l’assimilationnisme.

Tout à l’opposé, le relativisme culturel a débouché sur le multiculturalisme qui, sous ses formes exacerbées, remet en cause l’existence du bien commun. L’antiracisme, enfin, a pris souvent la forme d’une exaltation de toutes les formes d’hybridation et de mélange, censée déboucher sur la fusion de l’humanité et l’ultime indistinction de l’espèce, qui n’a que l’inconvénient de faire disparaître les différences qu’elle prétend respecter. (…) »

Le site de la revue  : http://www.revue-elements.com/

Fermer le menu