League of Legends : finales européennes à Bercy

Paris Vox – Les finales européennes de « League of Legend » se tiennent ce week-end à Paris. Retour sur le phénomène du sport électronique.


Fini le jeu vidéo, place au sport électronique !

Le sport électronique s’impose de plus en plus comme une discipline à part entière. Fini le temps où on parlait vulgairement de jeux vidéos. L’ère actuelle, résolument tournée vers le virtuel, a profondément changé les divertissements des masses. Le sport électronique, que certains nomment e-sport, pourrait même intégrer la liste des sports olympiques. Tony Estanguet, champion olympique de Canoé et coprésident du comité d’organisation des jeux olympiques pour Paris 2024n a ainsi récemment déclaré :

« Il faut qu’on s’y intéresse parce qu’on ne peut pas dire, « Ce n’est pas nous. Ce ne sont pas les Jeux olympiques ». Les jeunes, oui ils sont intéressés par l’eSport et ce genre de choses. Regardons cela. Rencontrons-les. Essayons de trouver des passerelles (…) Je ne veux pas commencer par dire « non’ » Je pense qu’il est intéressant d’interagir avec le CIO, avec eux, la famille de l’eSport, pour mieux comprendre le processus et le pourquoi d’un tel succès. »

Le sport électronique compterait  pas moins de 850 000 pratiquants dans l’hexagone. De plus, il rassemble plusieurs millions de spectateurs, sur les plateformes de diffusions en ligne. Le chiffre d’affaires du marché du jeu vidéo en France en 2016 était de 3,46 milliards d’euros, en croissance de 4 % par rapport à l’année précédente.

Finales européennes de « League of Legends »

C’est dans ce contexte que la Ville de Paris reçoit ce week-end les finales européennes de League of Legends à l’AccorHotel Arena. L’événement n’est pas anecdotique et devrait attirer les foules. Plus de 15 000 billets avaient été vendus avant l’ouverture de la compétition. En outre, on dénombre plus de 11 000 places vendues en une semaine seulement.  L’événement devrait être l’un des plus important sur le continent européen cette année.

L’enjeu de ce week-end est de premier plan. Il s’agit en effet de décrocher, pour l’équipe victorieuse, une place pour le championnat du monde du jeu League of Legends. Cette finale aura lieu en Chine.Lors des championnats de monde en 2016, on dénombrait un total de 43 millions de spectateurs et un pic d’audience de 14,7 millions de spectateurs.

« League of Legends », qu’est ce que c’est ? 

League of Legends est un jeu édité par Riot Games, éditeur de jeux vidéos. Il s’affirme comme leader mondial de l’eSport. League of Legends est un jeu de stratégie en équipe. On dénombre 100 millions de joueurs actifs par mois dans le monde…   Le but de ce jeu est de détruire le bâtiment principal de l’équipe adverse tout en protégeant son propre bâtiment. Afin de réussir dans cette entreprise, l’équipe doit faire tomber les différentes tourelles protégeant la base ennemie afin d’atteindre le bâtiment.

Et Paris dans tout cela ?

Selon Jean-François Martins, adjoint à la Maire en charge du tourisme et des sports, « l’accueil des finales européennes de League of Legends démontre une fois de plus l’attractivité de la Ville de Paris pour l’eSport et ses acteurs et actrices » puis il ajoute que « cette compétition est le reflet de ce que nous voulons faire de notre Ville : la capitale européenne de l’eSport ». La position de Tony Estanguet favorable à l’introduction d’épreuves olympiques électroniques va dans le même sens.