Radio Courtoisie : Dominique Paoli nommée présidente

Radio Courtoisie : Dominique Paoli nommée présidente

Paris Vox – La radio libre du pays réel et de la francophonie, selon sa devise, change de main. Henry de Lesquen jusqu’ici président cède sa place à Dominique Paoli.


L’assemblée générale ordinaire du Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) se tenait ce 1er juillet.

Un nouveau conseil d’administration a été élu suite à cette AG. C’est ce conseil d’administration qui vient de nommer Dominique Paoli présidente de Radio Courtoisie.

Elle succède au médiatique Henry de Lesquen. Ce dernier était le président de Radio Courtoisie depuis déjà 10 ans. Henry de Lesquen  fut conseiller municipal de Versailles de 2001 à 2014. Depuis 1985, il est également à la tête du club de l’Horloge, devenu carrefour de l’Horloge.

Dominique Paoli est bien connue des auditeurs de Radio Courtoisie où elle anime des émissions depuis 1999.

Elle est également connue pour ces écrits. Son ouvrage « Fortunes et infortunes des princes d’Orléans » a d’ailleurs été doublement primé (Prix Hugues-Capet et Prix Saint-Louis).

Dans le communiqué de presse annonçant sa nomination, la petite nièce de Charles Maurras rappelle son souci d’ouvrir l’antenne : « Mon tempérament me porte plus naturellement vers le ton ferme et pondéré qu’employait Jean Ferré. Radio Courtoisie est aussi le fruit de la personnalité volcanique de son autre cofondateur, Serge de Beketch. Il y aura toujours une place pour cette droite truculente qu’il incarnait fort justement : parfois emporté, voire excessif, mais toujours juste et dont la radicalité était tempérée par une immense générosité. »

Elle souligne également l’importance de cette radio pour la recomposition à venir de la droite :  « En ces temps troublés, où les menaces s’accumulent, Radio Courtoisie peut être un carrefour pour la recomposition d’une droite de conviction. Il est vital, pour les cinq prochaines années, d’œuvrer de manière efficace et constructive, sans se laisser emporter par ses passions ou des querelles personnelles. Il faut fédérer, avec toutes les droites et tous les talents ». 

Beaucoup de chantiers en vue pour Dominique Paoli afin de redonner le souffle nécessaire pour perpétuer, tout en le modernisant, l’esprit de Radio Courtoisie .