Le psychanalyste Patrick Amoyel mis en examen pour viols

Le psychanalyste Patrick Amoyel mis en examen pour viols

Paris Vox – Médiatique, courant les colloques et les audiences parlementaires de Sénat ou de l’Assemblée Nationale, très écouté des politiques, il était devenu LE psy de la « déradicalisation », surnommé même « le psy du Djihad ».Il dort depuis jeudi 27 avril en prison, mis en examen pour viols.


A la tête de l’association « Entr’Autres », richement dotée en subventions publiques, il s’était spécialisé dans le « suivi psychologique » des musulmans radicalisés et était devenu l’un des piliers des processus de « déradicalisation » dont l’efficacité n’a pour le moment pas été démontrée, loin s’en faut.

Jeudi dernier, il a été mis en examen pour «viols par personne ayant autorité» et «exercice illégal de la médecine» et placé en détention provisoire. La plaignante était âgée de 16 ans au moment des faits et aurait été violée à plusieurs reprises, près de 20 fois.

Face à ces accusations, Patrick Amoyel a admis les « gestes » qui lui sont reprochés mais a tenté de les justifier par leur caractère « thérapeutique ».

Patrick Amoyel était également membre du conseil scientifique de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah). Il a été suspendu de cette fonction.

Fermer le menu