Polémique autour de la mise en place des vignettes anti-pollution à Paris

Polémique autour de la mise en place des vignettes anti-pollution à Paris

Paris Vox – Il ne passe pas une journée sans que le marie de Paris, Anne Hidalgo, ne trouve une nouvelle contrainte pour les automobilistes. Au nom de la lutte contre la pollution, bien entendu.


 

La mise en place d’une vignette dites anti-pollution, appelée « Crit’Air », apparaît pourtant comme une mesure antisociale, les conducteurs les moins riches n’ayant pas toujours les moyens de s’acheter un véhicule neuf et moins polluant.

En pratique il y aura 5 vignettes distinctes, 1 étant le véhicule le moins polluant. En cas de pic de pollution constatée, certains véhicules pourraient être interdits de circulation…

vignettes

Sur ce tableau (source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Un-certificat-qualite-de-l-air,43566.html) on apprend que 9 % des voitures particulières (plus ancienne que 1997), ne pourront prétendre à aucune vignette, on interdit donc de facto près de 10 % du parc automobile de circuler dans Paris …

La vignette coûtera 4,18 €, on peut se la procurer sur le site suivant : https://www.certificat-air.gouv.fr/demande/cgu

Cette mesure, ne semble pas tenir compte des touristes ou des banlieusards qui viennent épisodiquement à Paris et qui pourront se voir refuser l’accès à la Capitale en plus d’une amende de 45 €.

La mairie poursuit donc son œuvre contre tout ce qui a un moteur … car oui cette vignette s ‘étend également aux 2 et 3 roues …

Fermer le menu