Saint-Ouen : le maire refuse de scolariser les enfants roms

Saint-Ouen : le maire refuse de scolariser les enfants roms

Paris Vox – « Ces enfants n’ont pas d’adresse de domiciliation à Saint-Ouen. Je n’ai donc aucune raison de les scolariser. » C’est par ces mots que William Delannoy, le maire UDI de la ville, justifie son refus de scolariser les enfants de la communauté rom occupant un campement sauvage sur le territoire de la commune.


 

Une position qui irrite au plus haut point les associations d’aide et de soutien aux Roms qui crient à la discrimination. Selon elles, bien qu’ils n’aient en effet aucun papier, leur présence sur le territoire de la commune ne peut être niée  et l’obligation de scolarisation s’impose donc à la mairie. Les associations ont d’ailleurs indiqué qu’elles avaient d’ores et déjà signalé ces refus d’inscription au Défenseur des Droits.

De son côté la mairie argue que le bidonville sauvage qui accueille près de 300 roms fait l’objet d’une décision d’expulsion devant être appliquée le 14 octobre prochain. Pour elle, les tentatives d’inscrire des enfants roms dans une école municipale est une stratégie mise en place par les associations pour  s’opposer et entraver cette évacuation.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance