Un oligarque russe offre 250 œuvres au Centre Pompidou

Un oligarque russe offre 250 œuvres au Centre Pompidou

Paris Vox –  Vladimir Potanin, « l’homme le plus riche de Russie », a fait don au Centre Pompidou de 250 œuvres d’art moderne, soviétiques et russes. Le Centre exposera cette collection du 14 septembre au 27 mars.


 

Les œuvres offertes sont issus de deux courants artistiques, proches mais distincts, datant des années 70  : d’un côté « l’école conceptualiste de Moscou » et de l’autre le « Sots Art »

« Renforcer la collection russe du Centre Pompidou est un acte symbolique qui a pour but d’encourager l’intégration de l’art russe dans la culture vivante. » a déclaré le généreux donateur, à la tête d’une fortune estimée à plus de 15 milliards de dollars.

Le Sots Art (Соц-арт) est un mouvement artistique né en Russie soviétique. Les artistes Vitaly Komar et Alexandre Melamid ont inventé le terme art Sots en 1972 à Moscou. Le Sots Art est né après le Réalisme socialiste russe. C’est un art politique qui est né en Russie au début des années 1970 et qui existe encore aujourd’hui . On peut le définir comme du pop art soviétique. En effet, il y a dans ce mouvement une critique de la culture de masse, l’utilisation des icônes et du détournement mais aussi une véritable critique des dirigeants politiques Russes ainsi que des dissidents de l’opposition. Les artistes étaient exclus des expositions officielles russes, par conséquent, leurs expositions, leurs performances se déroulaient dans des appartements privés.Beaucoup de ces artistes vont émigrer aux États-Unis, à la fin des années 1970 et au début des années 1980, où ils vont pouvoir faire des expositions dans des galeries et des musées. À partir de cette période, les artistes vont mélanger les icônes russes et les icônes américaines.

Fermer le menu