Les sœurs de Notre-Dame d’Igny vont vous faire fondre avec les “bouchons d’Igny”!

Les sœurs de Notre-Dame d’Igny vont vous faire fondre avec les “bouchons d’Igny”!

Paris Vox – Direction l’abbaye Notre-Dame du Val d’Igny, en Champagne, à la découverte des moniales trappistines et de leurs fameux « gros bouchons d’Igny ». Depuis 1961, les sœurs fabriquent des chocolats en forme (et à la taille) de véritables bouchons de champagne. La coque est faite en chocolat noir et fourée d’une ganache au… marc de Champagne (santé !). Attachez vos ceintures, Divine Box vous emmène sur les traces de l’abbaye Notre-Dame du Val d’Igny et la fabrication de ces bouchons !

L’abbaye Notre-Dame du Val d’Igny vue de l’extérieur © Divine Box

L’histoire de l’abbaye

En 1128, l’abbé Bernard de Clairvaux, grande figure de l’ordre cistercien, missionne une douzaine de moines de fonder l’abbaye Notre-Dame du Val d’Igny. De nombreuses vocations voient le jour et l’abbaye réunit jusqu’à 300 moines au XIIe siècle ! Entre révolutions et guerres, l’abbaye en voit de toutes les couleurs… Mais finalement en 1929, c’est une trentaine de sœurs de l’abbaye de La Coudre (connue pour ses préparations de flans !) qui s’installent à l’abbaye Notre-Dame du Val d’Igny. Après huit siècles, les moines laissent donc la place à des moniales ! Voyant les sœurs vieillir, certaines communautés religieuses décident de se réunir au même endroit. Ainsi, Igny, Belval (Pas-de- Calais), La Grâce Dieu (Doubs) et d’Ubexy (Vosges) créent en 2011 l’abbaye de Notre-Damedu Val d’Igny !

Les soeurs de l’abbaye du Val d’Igny dans le jardin de l’abbaye © Abbaye Notre-Dame du Val d’Igny

Le chocolat d’Igny !

Et c’est le chocolat qui est aujourd’hui la spécialité de l’abbaye, et ce, depuis 1884, date de l’ouverture de la première chocolaterie d’Igny ! Les moines de l’époque se lancent dans l’artisanat monastique et fabriquent alors des tablettes de chocolat. Et pour la petite histoire, ils glissaient dans chaque tablette une image pieuse avec une prière ou la vie d’un saint ! Quelle bonne idée ! Et puis, le 29 juin 1899 a eu lieu la bénédiction solennelle de la chocolaterie, par le Cardinal Langénieux, archevêque de Reims, un moment important pour la communauté ! Cependant, quelques années plus tard, les bombardements de la Première Guerre mondiale laissent la chocolaterie en ruine…

C’était sans compter sur M. Déléans, grand confiseur chocolatier de Reims, qui, en 1961 initie la construction d’une nouvelle chocolaterie pour les sœurs. Il apprend pleins de techniques aux sœurs comme : « beurrer le chocolat » sur un marbre, tremper à la fourchette des cerises au kirsch, maîtriser la technique des raisins macérés… C’est ainsi qu’ensemble, ils élaborent les premiers gros bouchons d’Igny, entre 1961 et 1962.

De nouvelles machines font leur apparition dans l’atelier en 2005 et vont révolutionner le travail des sœurs ! Avec les normes alimentaires de plus en plus contraignantes, la charge de travail s’intensifie et devient de plus en plus lourde et le laboratoire de fabrication est entièrement refait.

Le moule dans laquelle les sœurs confectionnent la coque des gros bouchons d’Igny © Divine Box

Quel est le secret de fabrication de ces gros bouchons ?

Avec le temps, la technique de fabrication des gros bouchons d’Igny, c’est-à-dire de la coque (extérieure) au fourrage (intérieur), à un peu évoluée ! Depuis 2005, elle est ainsi un peu plus automatisée car toutes les étapes (chemisage, remplissage du fourrage et fermeture du bonbon au chocolat) sont réalisées d’un seul coup grâce à la machine « one-shot ». Celle-ci permet de doser automatiquement la quantité de chocolat, faire le chemisage, remplissage du fourrage et la fermeture du bouchon. Il y a également une tempéreuse, la première de l’atelier, qui est d’une grande aide puisqu’elle permet de garder le chocolat à une température constante.

Et la recette des gros bouchons d’Igny a un peu changé : la ganache est améliorée, le grain de raisin macéré mis initialement à la main dans chaque gros bouchon est abandonné et des nouveaux moules sont utilisés. La productivité des sœurs montent en flèche grâce aux nouveaux processus de fabrication !

Concrètement, qu’y a-t-il dans ces gros bouchons d’Igny ? 63% de chocolat noir, c’est un bon début, mais il y a plus que cela ! La coque extérieure est faite à partir de : cacao, sucre, beurre de cacao, vanille Bourbon en gousse et de lécithine de colza (pour lier tous les ingrédients). Quant au fourrage, il est composé de sucre, de 15% de marc de champagne (≃ 40% vol.), de noisettes, de pâte de cacao, de sirop de glucose, de 6% de fine de la Marne (≃ 40% vol.), de beurre de cacao et de lécithine de soja !

Les gros bouchons d’Igny et leur ganache au champagne © Divine Box

Où trouver les gros bouchons d’Igny ?

Rien de plus simple que d’aller directement sur place pour déguster les gros bouchons d’igny. Vous pourrez saluer les sœurs au passage ! Voici l’adresse : Abbaye du Val d’Igny, 51170 Arcis-le-Ponsar. Mais si c’est un peu trop loin pour vous, vous pouvez retrouver les produits de l’abbaye du Val d’Igny sur la boutique monastique en ligne de Divine Box !

Tweetez
Partagez
0 Partages