Le « premier afghan de Sciences-Po » en prison pour recel

Le « premier afghan de Sciences-Po » en prison pour recel

Paris Vox – Mauvais coup pour la propagande immigrationniste qui vient de perdre l’un de ses rares exemples de « réussite et d’intégration » d’un migrant. En effet, le « premier afghan à avoir fait Sciences-Po », bien évidemment mis en avant dans tous les gros médias, a été mis en examen, notamment pour recel, dans une vaste affaire de vols de smartphones.

Il a été maintenu en détention ce vendredi par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rennes (Ille-et-Vilaine). Il est poursuivi pour « recel » de smartphones volés en bande organisée, « blanchiment aggravé » et « association de malfaiteurs ».

Cet « exemple de réussite de l’immigration », âgé de 31 ans, est en effet soupçonné d’avoir été membre d’un réseau qui écoulait à l’étranger des téléphones volés dans des entreprises françaises spécialisées dans leur reconditionnement.

En lien avec des ressortissants roumains, 7 000 appareils auraient été dérobés, soit plus de 2 millions d’euros de préjudice. La plupart des téléphones avaient été réactivés « en Grande-Bretagne, en Italie et en Roumanie », selon la justice.

Les protagonistes ont pu être confondus grâce à des écoutes téléphoniques.