« Debout la France Yvelines » dénonce la nouvelle hausse des tarifs autoroutiers

« Debout la France Yvelines » dénonce la nouvelle hausse des tarifs autoroutiers

Paris Vox – La fédération des Yvelines de Debout la France a réalisé un tractage au péage autoroutier de Saint-Arnoult-en-Yvelines sur l’A10 pour dénoncer ce qu’elle nomme le « racket des sociétés d’autoroutes ».


Ainsi, les militants présents lors de cette opération ont distribué aux automobilistes  un tract dénonçant la nouvelle hausse des tarifs de péage.

« Nous avons fait le calcul : les péages ont augmenté deux fois plus vite que les salaires » dénonce Alain Longerinas, le Secrétaire départemental de Debout la France dans les Yvelines.

Surtout, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, s’inquiète d’une nouvelle perte de pouvoir d’achat : « Avec la hausse du prix des carburants via les taxes imposées par Emmanuel Macron, la facture des vacances s’annonce conséquente. Et les travailleurs qui empruntent chaque jour ces tronçons sont encore plus impactés. À 50 kilomètres de Paris, ces travailleurs journaliers doivent débourser 1300 euros par an pour un simple déplacement domicile-travail » déclare Alain Longerinas.

Le combat de Debout la France contre la privatisation des sociétés d’autoroute est ancien : « Nicolas Dupont-Aignan  fait partie du Comité des élus pour la gratuité des tronçons franciliens des autoroutes A10 et A11. Il se bat chaque jour contre le scandale de la privatisation des autoroutes de 2006 » rappelle Alain Longerinas. Les péages ne serviraient aujourd’hui qu’aux marges des entreprises propriétaires d’après les militants.

Face à ce qu’ils qualifient de scandale, les militants de Debout la France offrent leurs propositions, comme le rachat par l’État des sociétés d’autoroutes au prix de vente de 2006 ou encore la suppression progressive des péages pour toutes les autoroutes déjà payées par les Français.

« Debout la France Yvelines » dénonce la nouvelle hausse des tarifs autoroutiers
Fermer le menu